Live News

Bureau politique du MSM : altercation physique entre Joomaye et Jahangeer

Zouber Joomaye et Bashir Jahangeer Zouber Joomaye et Bashir Jahangeer

Ils en sont venus aux mains. La situation aurait pu dégénérer sans l’intervention des autres membres du parti. C’était samedi, après la réunion du Bureau politique (BP) du Mouvement socialiste militant (MSM), où le député de la circonscription du No 13 (Rivière des Anguilles/Souillac), Bashir Jahangeer, a mal digéré une mise en garde de la part du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Le député en question, s’est immédiatement dirigé vers le député, Zouberr Joomaye, afin de lui réclamer certaines explications. Bashir Jahangeer a reproché au député de l’avoir « vendu ».

Tout remonte, en fait, à une réunion de la régionale du No 13, qui s’est tenue le mercredi 10 avril, où le député Jahangeer, selon nos informations, a mis en avant le retard des projets du Rivière-des-Anguilles Dam et d’une piscine. Si dans l’entourage du député, on concède qu’il a effectivement fait état de ces retards, on tient aussi à faire ressortir qu’il a demandé à l’assistance présente d’accorder un nouveau mandat à son parti pour permettre à la concrétisation d’un projet. « Or, que constate-t-on, seule une partie de l’intervention du député a été rapporté au Premier ministre, ce qui est malhonnête », fait savoir un proche du député du No 13. Cette même personne, affirme que Bashir Jahangeer tient Zooberr Joomaye, responsable de ce « compte-rendu partiel et malhonnête. Il était avec Bashir Jahangeer, les deux seuls députés à avoir été présents. La fuite doit donc venir de lui », avance cette même source.

Ainsi, samedi, après que le leader du parti lui a reproché son manque de solidarité vis-à-vis du gouvernement, Bashir Jahangeer, a reproché au député d’avoir mal rapporté les faits. Selon une personne qui a témoigné de la scène, Zouberr Joomaye, à son tour, a riposté aux accusations de son collègue, en pointant son doigt sur la poitrine de Bashir Jahangeer. « Mo pe dir twa mo pane dir nanier », a-t-il lancé. Bashir Jahangeer, s’est alors saisi du doigt de son collègue, pour le presser. Constatant la gravité de la situation, la députée Sandhya Boygah et le ministre Sudhir Sesungkur, ont dû intervenir pour ramener le député Jahangeer à la raison.

Sollicités pour une déclaration par le Défi Quotidien, les deux protagonistes ont refusé de commenter cet incident.