Actualités

Bureau du Premier ministre - Construction de drains : constat d’échec du National Audit Office

La construction de drains se passe de manière chaotique. Le National Audit Office a examiné au hasard huit projets d’aménagement de drains pour une valeur totale de Rs 437 millions. « Cela a révélé que la National Development Unit a des difficultés à concrétiser des projets de drains. Cela principalement en raison d’une piètre planification et d’une mauvaise définition de l’ampleur des travaux (Scope of Works) dѐs le départ. »

Retards considérables pour l’octroi des contrats 

  • Seuls 10 des 31 gros contrats de construction de drains pour 2018-2019 ont été octroyés.
  • Le design de travaux urgents n’était toujours pas finalisé, mais les consultants recrutés.
  • Un contrat de Rs 139,9 millions pour des travaux urgents de drains avait été alloué sous l’Emergency Procurement, qui permet de se passer d’un appel d’offres en bonne et due forme, en janvier 2019, mais les travaux n’étaient pas complétés au moment de la rédaction du rapport du Bureau de l’Audit. Fin octobre 2019, la construction en était encore à un niveau préliminaire alors que tout devait être prêt en mars 2019.
  • Des « retards considérables » ont été notés dans l’allocation de contrats de drains qui devaient pourtant sécuriser des endroits « à haut risque d’inondations ». En sus de ces retards, les montants des contrats ont pris l’ascenseur. Par exemple, à Fond-du-Sac, où il y avait eu d’importantes inondations l’année dernière, un consultant a été embauché en 2013. Le contrat pour la construction a été alloué le 30 avril 2019 sous l’Emergency Procurement. À septembre 2019, seuls 14 % des travaux avaient été complétés.

La NDU dans l’à-peu-près

Bien qu’elle dispose de fonds énormes, la National Development Unit (NDU) n’est pas toujours en règle au niveau de ses dépenses.

  • Rs 1,1 milliard ont été allouées à la NDU pour la réalisation de projets pour la période 2018-2019. Seules Rs 840 millions ont été dépensées.
  • Pour l’année financière 2018-2019, la NDU a émis des Work Orders qui ont fait exploser son budget de Rs 1,8 milliard.
  • Au 30 juin dernier, la NDU s’était engagée pour des dépenses totalisant Rs 3,4 milliards alors qu’elle ne disposait que de Rs 1,1 milliard. 

Aviation civile : Rs 8,3 millions de dettes pas encore récupérées

Des compagnies aériennes et propriétaires de jets privés doivent Rs 8,3 millions à l’Aviation civile. La majeure partie de ces dettes date de plus de cinq ans. Le National Audit Office estime que l’Aviation civile aura bien des difficultés à récupérer cet argent, car dans 29 cas, elle n’arrive pas à retracer les factures. Onze compagnies aériennes n’ont pas répondu aux réclamations de l’Aviation civile et trois autres, qui lui doivent au total Rs 935 000, sont en liquidation.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !