Live News

Budget : l'économiste Manisha Dookhony propose la création d'une Commission de surendettement

Une commission ou une agence de surendettement doit être créée afin de réduire le taux d’endettement des ménages. C’est ce que propose Manisha Dookhony, économiste et membre de Mauritius Society Renewal, en marge du Budget 2020-2021, qui sera présenté le 4 juin. Elle intervenait dans l’émission Au Cœur de l’Info animée par Jean-Luc Émile et Élodie Domun sur Radio Plus ce mardi 26 mai.

« Avec la pandémie de la Covid-19 et le confinement, de nombreux Mauriciens se trouvent en difficulté financière. Certains ont même perdu leur emploi. Ainsi, ils ne seront pas en mesure de rembourser leurs dettes. Une telle situation peut mener vers un drame humain et d’autres problèmes socio-économiques », affirme Manisha Dookhony. Raison pour laquelle, dit-elle, la mise en place d’une agence/commission est nécessaire pour examiner les dossiers de surendettement.

Cette Commission, selon elle, doit examiner au cas par cas les personnes qui éprouvent des difficultés à rembourser leurs dettes. « La commission doit agir comme un arbitre entre le débiteur et le créditeur afin d'obtenir le rééchelonnement de la dette. Les ménages n’ont pas le même ‘bargaining power’ que les grandes entreprises », explique Manisha Dookhony.

L'économiste précise que le rôle de cette commission sera différent de celui du Mauritius Credit Information Bureau (MCIB). « Le MCIB examine le cas de chaque personne afin de savoir si elle éligible à obtenir des prêts et des crédits alors que la Commission de surendettement doit avoir comme tâche principale de voir les raisons pour lesquelles  les ménages ne sont pas en mesure de repayer leurs dettes », précise l’économiste. Cela pour assurer que les Mauriciens ne perdent pas leurs biens.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !