Live News

Budget 2020/2021 : l’Ahrim demande au gouvernement de prolonger le Wage Support Scheme 

Le tourisme sera à l'arrêt «pour plusieurs mois encore», selon l'Ahrim. Photo, Ile aux Cerfs, mai 2018.

L’Association des hôteliers et restaurateurs de l’Ile Maurice – regroupant les principaux opérateurs du secteur – affirme qu’il est important de soutenir l’industrie en ces moments difficiles. Dans ses propositions en marge du Budget 2020/2021 qui sera présenté le 4 juin prochain, l’association évoque un marketing dynamique.

« Malgré le plan national de soutien aux entreprises, l’industrie touristique craint de ne pouvoir faire face aux effets de la pandémie, elle demande au gouvernement de répondre à l’urgence de la crise dans ce secteur par des mesures d’aide immédiate et plus spécifiques afin de sauvegarder l’emploi » fait ressortir l’association dans un résumé de ses suggestions envoyé à la presse ce vendredi 29 mai.

« Les hôteliers doivent débourser des sommes énormes chaque mois pour couvrir leurs frais fixes. L’Ahrim demande au gouvernement de prolonger le Wage Support Scheme » est-il dit dans le document. 

Et d’ajouter : « L’Ahrim souhaite également une stratégie de relance ambitieuse, s’appuyant sur une campagne marketing dynamique axée sur notre image de destination sûre. Enfin, à plus long terme, il est impératif d’améliorer la compétitivité de la destination, fort affaiblie avant la crise, en la rendant plus attrayante et davantage sécurisée, estiment les opérateurs touristiques. »

Secteur riches en devises étrangères (Rs 63 milliards en 2019) et en emplois (100,000 de manière directe et indirecte), le tourisme est à l’arrêt dans le sillage de la Covid-19. En mars dernier, les recettes ont chuté de quelque Rs 2 milliards pour passer à Rs 3,25 milliards. Le mois écoulé, suite à la fermeture des frontières tant à Maurice et dans nos principaux marchés, les arrivées ont affiché un zéro pointé. Et les activités touristiques seront à l’arrêt pour plusieurs mois encore. Entretemps, les annonces de réduction des salaires et compression du personnel se multiplient.

« Compte tenu des incertitudes sur le retour des touristes, et donc des revenus, elle ne peut anticiper ni le taux de cette contribution de l’Etat, ni la durée appropriée de ce plan. Elle s’en remet au gouvernement pour une approche flexible, juste et équilibrée sur la question », dit l'Ahrim.

Passé le cap de soutien au secteur - incluant la baisse du coût de l’électricité et non-paiement du loyer des baux jusqu’à nouvelle ordre, il sera question d’une stratégie claire et précise pour vendre la sûre et saine destination qu’est Maurice. 

« Pour remettre l’industrie sur les rails après la Covid-19, une stratégie de marketing dynamique, ambitieuse, bien ficelée est indispensable. Nous avons un formidable atout : Maurice est une des destinations les plus sûres en matière sanitaire. En s’appuyant sur ce message fort, la destination doit impérativement maintenir une visibilité accrue sur nos marchés cibles », affirme l’Ahrim.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !