Actualités

Budget 2019-20 - Secteur sucre et non-sucre : Rs 25 000 la tonne sur les premières 60 tonnes

canne
  • Tous les planteurs bénéficieront de Rs 25 000 par tonne de sucre sur les premières 60 tonnes produites. Une mesure exceptionnelle pour la coupe 2019.
  • Annulation des dettes des petits planteurs sous le Field Operations Regrouping Project Scheme (FORIB)
  • Réduction de 50 % des avances obtenues par les planteurs pour l’achat de fertilisants, à travers la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA).
  • La prime d’assurance payée par les planteurs produisant plus de 60 tonnes de sucre est enlevée pour la coupe 2019.
  • Le gouvernement va prendre des mesures afin que la MCIA puisse faire face à un manque à gagner suivant la suspension du CESS Payment pour la coupe 2019.
  • Le gouvernement va accorder des fonds sous le Cane Replantation Programme pour encourager les planteurs à retourner à la culture de la canne.
  • Un National Biomass Framework sera mis en place pour utiliser le Sugar cane biomass, dont les déchets de la canne pour la production d’électricité.
  • Le gouvernement a réclamé une assistance de la Banque mondiale en vue d’assurer la rentabilité de l’industrie dans les long et moyen termes.

Secteur non-sucre

  • Le gouvernement travaille avec la FAO en vue d’une revalorisation du thé mauricien comme un produit sans pesticide avec des bienfaits uniques pour la santé.
  • L’allocation accordée aux planteurs de thé durant les trois mois de la saison hivernale est doublée.
  • Les producteurs de thé bénéficieront de concessions sur la ‘road tax allowance sur les double cab pick-ups au même titre que les autres planteurs.
  • Développement de l’apiculture à Rivière Tamaka et à Palma.
  • Les apiculteurs possédant un minimum de 20 ruches bénéficieront de facilités hors-taxe et des concessions sur la road tax sur l’achat d’un véhicule utilitaire (single/double space cabin vehicles)
  • Des services de consultants pour conseiller les producteurs de fleurs de chrysanthèmes.
  • La construction d’une centaine autres serres (sheltered farming) à travers le pays durant les deux prochaines années et qui commenceront à Melrose, Plaine-Magnien, Solitude, Beau-Climat et Caroline.

Livestock sector

  • La réhabilitation des sites d’élevage de porc à St-Martin et Bassin-Requin.
  • Une ferme pour l’élevage de génisses à Melrose
  • Une ferme pour l’élevage de moutons et de cabris à Salazie.

Réactions

Kreepalloo Sunghoon : «Je suis déçu»

Le secrétaire et porte-parole de la Small Planters Association, Kreepalloo Sunghoon, exprime sa déception : « Le gouvernement a raté l’occasion de rendre justice aux petits planteurs de canne à sucre ». Il regrette que le Premier ministre et ministre des Finances n’ait rien dit concernant la bagasse et la mélasse, deux produits dérivés de la canne à sucre ». Il explique que, selon ses calculs, avec une allocation de Rs 25 000 par tonne de sucre sur les 60 premières tonnes produites, les planteurs ne percevront au final que Rs 1 700 la tonne, ce qui est loin des Rs 2 500 réclamées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !