Actualités

Budget 2019-20 - Secteur Privé - Business Mauritius : «Des mesures intéressantes qui méritent d’être mieux développées»

Business Mauritius

Les mesures sont certes intéressantes mais les pistes dégagées doivent être développées en profondeur et sur le long terme. Point de vue exprimé le lundi 10 juin 2019 par des représentants de Business Mauritius lors d’une conférence de presse après la présentation budgétaire.

Le Post-Study Work Visa, le National Skills Matching Platform, des mesures en faveur du tourisme, une collaboration croissante entre le secteur public et le privé, la construction d’un brise-lames dans le port, la création d’une Food Standards Agency… Autant de mesures du Budget 2019-20 que Cédric de Spéville, président de Business Mauritius, organisme représentant le secteur privé, trouve intéressantes. Il intervenait après la présentation budgétaire lors d’un point de presse le lundi 10 juin 2019 au restaurant La Flor by Opium à Port-Louis.

Il a cependant fait ressortir que dans la conjoncture actuelle où plusieurs piliers économiques sont confrontés à des défis de taille, « il est essentiel de continuer le travail entamé afin de soutenir la transition ». Cédric de Spéville a souligné que pour Business Mauritius, « le développement économique n’a de sens que s’il est soutenable sur le long terme et qu’il profite à tous les Mauriciens ».

Il a expliqué que cela implique deux axes. « Premièrement, nous devons toujours privilégier le long terme au court terme, qu’il soit question de notre politique environnemental, de notre politique social ou de notre politique macroéconomique. Deuxièmement, tous les Mauriciens doivent être parties prenantes de notre développement afin de bénéficier des progrès réalisés », a-t-il dit.

Des membres du conseil d’administration de Business Mauritius, le Chief Operating Officer de l’organisme Pradeep Dursun et le Chief Executive Officer Kevin Ramkaloan étaient eux aussi présents à la conférence de presse. Le dernier nommé s’est, pour sa part, appesanti sur le taux de croissance de 3,9 % attendue en juin 2020.

« Nous voulons comprendre les détails ayant mené à cette prévision. Nous souhaitons également étudier plus en profondeur le déficit public qui est de 3,2 % cette année et le taux auquel il sera en 2020 », a-t-il dit. Autre détail qui mériterait selon lui d’être davantage analysé : « L’excédent de la balance des paiements qui est de Rs 91 milliards. » Il dit attendre d’avoir des discussions plus approfondies sur ces questions avec les partenaires du public de Business Mauritius.

Kevin Ramkaloan a déclaré qu’il accueille favorablement les initiatives pour favoriser l’innovation ainsi que le visa pour permettre à de jeunes talents étrangers de travailler à Maurice. « L’introduction du Portable Retirement Gratuity Fund a certes été annoncée, mais il reste à en définir les modalités. Le diable est souvent dans les détails… Nous travaillerons avec le gouvernement et avec d’autres partenaires afin d’arriver à une situation gagnant-gagnant. » Il s’attend aussi à davantage de partenariats dans le secteur de la construction dans le cadre du Public-Private Partnership et du Build Operate Transfer dont les législations seront simplifiées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !