Live News

Budget 2019-20 - Financement de la dette publique : l’utilisation du surplus de réserves de la BoM fait tiquer

pravind Le PM a dit que les réserves du pays ont crû de 94 % depuis que le GM est au pouvoir.

Ramener la dette publique à 60 % du Produit intérieur brut avant juin 2021. C’est un objectif que le ministre des Finances espère atteindre en utilisant le surplus de réserves de la Banque de Maurice. Décision qui ne laisse pas insensible.

En écoutant le Grand oral le lundi 10 juin 2019, une phrase du ministre des Finances a retenu immédiatement l’attention de l’économiste Pierre Dinan. Il s’agit de celle où il dévoile son intention d’utiliser les réserves de la Banque de Maurice pour réduire la dette publique. Une décision que Pierre Dinan qualifie de « deus ex machina » financier (NdlR : Cette expression est utilisée dans la littérature pour désigner un mécanisme servant à faire entrer en scène une divinité ou un personnage pour décanter une situation désespérée).

« Légalement, le ministre des Finances en a le droit, mais ceci dit la Banque de Maurice aura moins d’argent à sa disposition pour gérer la monnaie », avance Pierre Dinan. Ce qui le pousse à se poser la question suivante : cette décision ne vient-elle pas réduire la capacité de la Banque de Maurice à gérer de jour en jour et de mois en mois la valeur de la roupie ?

Une crainte que partage Eric Ng, directeur du cabinet PluriConseil. « Ce n’est pas une bonne pratique. C’est un mauvais signal pour le marché. Les réserves de la Banque de Maurice sont là pour défendre la roupie. Avec une telle décision, il y aura beaucoup de pression sur la monnaie locale. Je ne serais pas étonné que la roupie se déprécie dans les mois à venir », avance l’économiste.  Affaire à suivre…


Les dix avenues pour booster le pays

Pravind Jugnauth annonce aussi que le gouvernement a mis en avant dix points stratégiques pour relancer et consolider l’économie du pays.

Ces axes de stratégique économique sont :

  1. Consolider les piliers de l'économie
  2. Consolider les secteurs de l’économie
  3. Etendre l’espace économique
  4. Mettre en place des infrastructures qui cadrent avec la vision gouvernementale
  5. pprofondir les projets de réforme
  6. Améliorer la qualité de vie des citoyens
  7. Promouvoir un environnement local où il faut bon vivre et où il y a plus de sécurité
  8. Faire face aux défis du changement climatique
  9. Mettre en place des bases solides pour des projets d'infrastructures à Rodrigues, Agalega et dans les îles éparses
  10. Soutenir la dette publique

Assurance médicale pour les fonctionnaires : Rs 200 millions allouées

Est-ce la fin d’une longue attente pour les fonctionnaires ? En tout cas, c’est ce que pensent de nombreux fonctionnaires après l’annonce du Premier ministre et ministre des Finances, des Rs 200 millions prévues pour l’assurance médicale des fonctionnaires. Pravind Jugnauth a fait cette annonce dans le Budget 2019-20, présenté ce lundi 10 juin. Cette mesure était annoncée depuis quelque temps déjà cependant selon le ministre de la fonction publique que nous avions interrogé à plusieurs reprises à ce sujet. Il ne restait donc qu’à finaliser les propositions obtenues par les compagnies d’assurances. Il a été mentionné que pour les fonctionnaires dont le salaire est moins de Rs 10 000, le gouvernement prendra en charge les frais dans leur intégralité de cette couverture médicale. Pour ceux qui perçoivent une rémunération supérieure à Rs 10 000, le gouvernement contribuera à hauteur de 50% de leurs frais médicaux.


En bref

Cigarettes et boissons alcoolisées : les prix restent inchangés

La mesure tant redoutée pour les fumeurs et les consommateurs de boissons alcoolisées ne figure cette année parmi les mesures budgétaires présentées ce lundi 10 juin.

Le Budget 2019/2020 ne faisant aucune mention d’une hausse de prix sur le tabac et les boissons alcoolisées, rien ne change donc.

La dernière augmentation avait eu lieu dans le cadre du budget 2017-2018, soit une hausse des droits d’accise à l’époque de 5% sur l’alcool et de 10% sur le tabac.

Rs 40 millions en moins pour les voyages ministériels

Pravind Jugnauth décide de réduire les dépenses pour les voyages ministériels et autres missions à l’étranger. De Rs 160 millions en 2018-19, il réduit le montant à Rs 120 millions. C’est valable pour les ministères et les départements de la fonction publique.

Rs 50 millions pour la réinstallation des Chagossiens

Rs 50 millions seront allouées à la réinstallation des Chagossiens sur leurs îles natales. Mais à une condition, a précisé Pravind Jugnauth : « Seulement si la Grande-Bretagne se plie à la décision des Nations unies. »


En chiffres

Les réserves du pays ont grimpé de 94 % depuis que le gouvernement est au pouvoir, a déclaré le ministre des Finances non sans fierté. Elles ont grimpé de Rs 117 milliards à Rs 241 milliards. Ce qui représente 11,2 mois d’importation.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !