Actualités

Budget 2018-19 - TIC - L’intelligence artificielle : secteur émergent

Selon le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, trois domaines doivent émerger dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Il s’agit de l’intelligence artificielle, de la blockchain et de la Fintech.

Dans ce contexte, un Mauritius Artificial Intelligence Council (MAIC) sera mis sur pied. Ce conseil aura pour tâche de développer le secteur de l’intelligence artificielle à Maurice, notamment en agissant comme conseiller auprès du gouvernement. Il sera composé de représentants du secteur public et du secteur privé local ainsi que d’experts internationaux

Un Steering committee, sous l’égide du Bureau du Premier Ministre (PMO), aura la charge d’assurer la cohérence de la numérisation du secteur public. Le Central Electricity Board (CEB) proposera un tarif spécial pour les data centres. Cette mesure a pour objectif de développer le secteur de l’hébergement de données à Maurice.

La main-d’œuvre doit être formée aux métiers des domaines de l’intelligence artificielle et de la blockchain. Une bourse d’études sera offerte par le gouvernement à 50 étudiants chaque année.

Ganesh Ramalingum, président de l’Outsourcing and Telecommunications Association of Mauritius (OTAM)

«Je suis satisfait, mais je pose aussi des questions : je retiens trois points. Le premier point positif est le développement des compétences. Dans ce cadre de l’innovation, le Premier ministre a évoqué l’intelligence artificielle, la blockchain et la Fintech. Il faut voir comment tout cela va être adopté. Nous avions demandé des incitations pour encourager le travail à domicile. C’est une bonne chose que cela ait été évoqué dans le Budget, mais il faut voir là aussi comment ce sera implémenté ».