Budget

Budget 2018 - 19 - Ambiance : des glacières et un malaise

Budget 2018 - 19

Il est 14 h 54 quand le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, fait son entrée dans l’hémicycle. Il a l’air détendu, prend son temps pour prendre place et s’avance même pour laisser passer son adjoint, Ivan Collendavelloo. En arrière-plan, son armada de conseillers, que le sari de Marie-Claire Monty, qui vacille entre l’orange et le vermillon, dépendant de la lumière, masquerait presque, discute pour passer le temps.

Puis vient la scène traditionnelle : les photographes de presse qui mitraillent le Premier ministre et les autres élus. Dans le capharnaüm qui s’ensuit, chacun essaie de trouver le meilleur angle possible. Ce sera le seul moment d’agitation que connaîtra l’Assemblée nationale durant les deux heures qui suivront.

Les premières annonces du Premier ministre se font dans le calme le plus plat. Les membres de la majorité ont besoin de Leela Devi Dookun, qui a lancé les premières salves d’applaudissements, pour sortir de leur léthargie. Même du côté de l’opposition, on se contente de prendre quelques notes. Dans un style différent, l’un à côté de l’autre, Paul Bérenger le fait à la vieille école, stylo à la main, alors que Xavier-Luc Duval pianote sur sa tablette. Pas de piques acerbes qui fusent.

Pour cela, il faudra attendre que le Premier ministre aborde la partie consacrée à l’industrie sucrière. « Disik, samem », s’étonne le leader de l’opposition. Reza Uteem et Paul Bérenger se concertent sur le sujet de manière animée.

Puis vient le premier fou rire collectif de l’opposition. Pravind Jugnauth annonce, qu’en guise de soutien, les pêcheurs obtiendront… une glacière ! On a du mal à distinguer les mots au milieu du brouhaha, mais la moquerie est évidente.

Cette injection de rires réveille le PMSD. À l’énième annonce de la transformation de Mahébourg en village touristique, Thierry Henry lance : « Partaz nou lide », en référence au vieux projet de port de loisirs de Duval père.

Mais certains au niveau de la majorité trouvent tout cela peu intéressant. Ivan Collendavelloo croule sous le poids du sommeil. Xavier-Luc Duval le remarque et le désigne d’un geste du menton, moqueur. Il ne tardera pas à se réveiller cependant, sur une annonce le concernant : le tarif d’eau ne connaîtra pas d’augmentation. Ivan Collendavelloo est celui qui applaudit le plus fort. Il était pourtant celui qui avait insisté sur le fait que la hausse était inévitable.

Un peu plus tard, c’est une malheureuse fonctionnaire qui, bien malgré elle, volera la vedette au Grand argentier en faisant un malaise. Il faudra l’intervention des médecins de la Chambre, Arvin Boolell, Zouberr Joomaye et Anwar Husnoo, pour lui venir en aide.

L’exercice reprendra quelques minutes plus tard, mais peinera à susciter autre chose que les applaudissements mécaniques de la majorité. L’annonce de la réduction de l’impôt sur le revenu, passant de 15 % à 10 %, provoquera un dernier remous, avant que tout le monde ne plie bagage.

Budget 2018 - 19
Le Grand argentier et Lady Jugnauth (de dos).
Budget 2018 - 19
Poignée de main entre SAJ et Serge Clair.
Budget 2018 - 19
Une fonctionnaire a eu un malaise.
Budget 2018 - 19
Marie-Claire Monty.
Budget 2018 - 19
Etienne Sinatambou et Roubina Jadoo-Jaunbocus.
Budget 2018 - 19
Quelques-uns des invités dans l’hémicycle.
Budget 2018 - 19
Raj Meetarbhan et l’armada de conseillers.
Budget 2018 - 19
Jacqueline Sauzier et Cédric de Spéville.
Budget 2018 - 19
L’ambassadeur de Chine Sun Gongyi et Showkutally Soodhun.