Live News

Brûlé vif : une pétition pour rendre justice à Dodo

Un an après les faits, justice n’a toujours pas été rendue à Dodo, un chien qui a miraculeusement survécu aux brûlures volontaires au troisième degré, qui lui ont été infligées le 26 décembre de l’année dernière. Ses bourreaux, deux hommes, l’avaient enfermé et brûlé vif. Ils n’ont jamais été inquiétés.

C’est la raison pour laquelle une pétition a été lancée sur la Toile pour réclamer un durcissement de la loi comme moyen de lutte contre la maltraitance envers les animaux. Et aussi pour que les bourreaux de Dodo soient punis.

Plus de 14 000 signatures ont jusqu’ici été récoltées sur la pétition lancée mercredi par l’ONG Second Chance Animal Rescue-Mauritius (SCAR). Son président, Sameer Golam, affirme que la pétition atterrira entre les mains du Premier ministre incessamment. « Nous avons lancé cette pétition il y a trois jours et nous avons déjà obtenu beaucoup de signatures », explique-t-il.

Selon lui, la loi n’est pas assez sévère à Maurice pour ce genre de délit. « Une amende de Rs 15 000 et six mois de prison ne sont pas suffisants comme sanction pour maltraitance envers les animaux. Le gouvernement devrait s’inspirer des lois européennes. Mais il y a quand même des lois à Maurice pour la protection des animaux, mais elles ne sont pas appliquées », selon Sameer Golam.

Justice à Dodo

Noémie Barragan, qui a adopté Dodo, a mis sur pied le mouvement « Je suis Dodo ». Elle explique qu’elle aimerait que l’île Maurice soit reconnue comme un pays où l’on se soucie de la protection des animaux. Elle se dit déterminée à aller jusqu’au bout de son combat. Aujourd’hui, Dodo va mieux, mais il est devenu sourd.

Selon Sameer Golam, le chien « retrouve ses repères très lentement ». « Mais il a perdu la vue après les brûlures au troisième degré. Ce qu’ont fait subir ces criminels à ce chien est impardonnable et inhumain. Ils doivent être punis », insiste-t-il.

Pour rappel, le chien a subi la barbarie de la part des deux hommes, selon les habitants de Ste-Croix. C’est au lendemain de Noel, soit le 26 décembre 2018, que deux hommes ont brûlé vif le chien connu par plusieurs habitants de l’endroit. Ses cris et ses aboiements avaient alerté le voisinage et poussé les deux hommes à prendre la fuite. C’est l’ONG SCAR qui emmènera Dodo chez le vétérinaire pour des soins. Il sera, par la suite, adopté par Noémie Barragan, qui s’occupe déjà de plusieurs animaux.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective