Brigila Clair : elle fait le poids

Par Jenna Ramoo O commentaire
Brigila

Avoir un handicap n’est pas un obstacle à la pratique d’un sport. Bien au contraire, il permet un certain bien-être, indique Brigila Clair.

Elle a 15 ans et elle souffre d’une déficience intellectuelle. Cette habitante de Rivière Banane, Rodrigues, a fait ses débuts dans l’athlétisme à 11 ans, soit en 2013, sur recommandation de son médecin. Fille d’une mère pêcheuse et d’un père agriculteur, Brigila Clair est alors entraînée par Fabio Ramsamy. Trois ans plus tard, elle décide de se perfectionner dans le lancer du poids.

De 2015 à 2016, Brigila met les bouchées doubles pour améliorer ses performances, avec le soutien de son coach. Elle avait commencé avec des lancers de 6 mètres. « En raison de sa déficience intellectuelle, beaucoup de personnes n’ont pas cru en elle, car elle avait du mal à retenir les techniques » relate Fabio Ramsamy. Toutefois, le coach n’a pas baissé les bras et a encouragé Brigila à pratiquer cette discipline à son rythme. « Une athlète prend en moyenne, une semaine pour apprendre les techniques de lancer du poids. Brigila, elle, peut les apprendre en un mois. Donc, j’essaie d’adapter son entraînement en répétant de multiples exercices pédagogiques, » dit-il.

C’est ainsi qu’en 2014, Brigila Clair obtient son premier titre au niveau international pour le handisport, lançant dans les 8 mètres. « Il n’y avait rien d’exceptionnel, mais sa performance était déjà acceptable au niveau national. Sa résilience et sa régularité à l’entraînement lui ont permis d’améliorer ses techniques », soutient Fabio Ramsamy.  Brigila Clair a décroché la médaille de bronze dans sa catégorie aux Jeux de la CJSOI à Djibouti en avril avec un lancer de 10 m 33. Sa performance fait la fierté de Rodrigues. Brigila, qui ne sait pas lire, fréquente l’école spécialisée Gonzague Pierre Louis, à Camp-du-Roi. Selon Fabio Ramsamy, cette jeune Rodriguaise a le potentiel pour être une athlète accomplie.

Au championnat national en 2017, Brigila a établi un record national avec un lancer de 10 m 04. En 2018, elle a réalisé une belle performance avec un lancer de 10 m 33 avec un poids de 4 kg.

Son but est d’atteindre les 11 m, synonyme de qualification pour les championnats du monde de l’IPC World Tour, indique Fabio Ramsamy.  « La priorité est de faire la classification de l’IPC World Tour, qui va lui ouvrir les porte de toutes les compétitions nationales ».

Fabio Ramsamy partage son constat concernant la promesse du président de la Mentally Handicapped Persons Sports Federation (MHPSF) depuis 2017, mais qui selon lui, a été repoussée à plusieurs reprises. Il s’interroge sur « la lenteur du traitement de ce dossier en question ». Il affirme que tout comme Brigila Clair, « d’autres athlètes, classifiés à Maurice et à Rodrigues, n’ont jamais eu la chance de faire des stages et de participer à  des compétitions à l’étranger. » C’est pourquoi il lance un appel à tous ceux qui peuvent soutenir Brigila Clair pour faire la classification qui la mènera aux concours handisport nationaux. Fabio Ramsamy lance aussi un appel au gouvernement et aux secteurs privés pour une meilleure promotion du handisport.