Live News

[Breaking News] Affaire Roches-Noires : les accusations contre Ramgoolam, Jokhoo et Sooroojbally rayées

Leur «ruling» était très attendu. Les magistrats Raj Seebaluck et Bibi Razia Jannoo-Jaunbocus, siégeant en Cour intermédiaire, ont rayé à la mi-journée ce vendredi 13 septembre les accusations pesant sur l'ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, et deux ex-hauts gradés de la police, Rampersad Sooroojbally et Dev Jokhoo, dans l'affaire Roches-Noires.

Les magistrats ont prononcé un «no case to answer». Ceci dans le sillage des accusations d’entente délictueuse formulées contre eux dans l’affaire Roches-Noires. 

La défense avait soutenu que cette accusation ne tient pas la route «sur un simple mensonge de Rakesh Gooljaury». La poursuite y avait objecté. Les magistrats ont tranché en faveur de la défense. 

C'est la 11e accusation contre Navin Ramgoolam qui est rayée depuis son arrestation survenue en 2015. 

Ainsi, l'ancien Premier ministre ne fait l'objet que d'un seul procès après ce développement : l'affaire des coffres-forts. La Cour intermédiaire fera connaître son «ruling» dans cette affaire le 15 novembre prochain suite à une motion présentée par l'avocat de Navin Ramgoolam, Me Gavin Glover, qui réclame l'arrêt du procès. 

Pour revenir à l'affaire Roches-Noires, Navin Ramgoolam et les deux anciens hauts gradés de la police étaient accusés d’avoir ourdi un complot pour que Rakesh Gooljaury fasse une fausse déposition à la police après le vol perpétré au bungalow de l’ancien Premier ministre dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011 à Roches-Noires.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !