Live News

Bras de fer entre le ministre Maudhoo et Sudesh Lallchand : des remboursements réclamés à l’ex-président de la MCSL 

Guerre ouverte entre la direction de la Mauritius Shipping Corporation Ltd (MSCL) et l’ancien chairman, Sudesh Lallchand. Ce dernier a démissionné de son poste pour rejoindre le Rassemblement Mauricien (RM) de l’ancien ministre, Nando Bodha. 

Dans une mise en demeure servie à Sudesh Lallchand, la MSCL lui réclame Rs 3,424,648. Il lui est premièrement reproché d’avoir présidé une réunion en 2015 afin d’approuver un « rewarding performance scheme » pour les employés et les directeurs en l’absence des actionnaires de la MSCL. Ce plan lui a permis d’empocher 0.75 % des profits réalisés par l’organisme et 2.25 % des profits aux autres directeurs. Ensuite, il lui est reproché d’avoir présidé une autre réunion en 2017, afin d’accorder encore des « rewarding performance » à lui-même et à d’autres directeurs. 

La MSCL a peu apprécié le fait que Sudesh Lallchand s’est fait payer en deux occasions lors d’une même année. Des mêmes types de paiements ont également été effectués deux fois en 2018. Idem en 2019, toujours selon le même processus. 

Joint au téléphone, Sudesh Lallchand déclare que « la MSCL doit d’abord consulter la loi. Je ne leur dois rien ». Lui aussi a servi une mise en demeure au ministre de la Pêche et de l’Économie bleue, Sudheer Maudhoo la semaine dernière. Il lui réclame une somme de Rs 25 millions après que le ministre ait, selon lui, fait une série d’allégations fausses et désobligeantes à son égard. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !