Live News

Bras de fer entre la police et les avocats : qu’en pensent les Mauriciens ?

Les récents événements impliquant des hommes de loi et des policiers ont pris une tout autre dimension avec la marche pacifique du vendredi 13 mai dernier. La hache de guerre est loin d’être enterrée. Le traitement accordé à Yatin Varma et Akil Bissessur n’est pas près de tomber dans les oubliettes. De plus en plus, les avocats font part de leur mécontentement. 


Jensen SurdayJensen Surday : 50 ans de Port-Louis 

« Il faudrait revoir la loi afin que les policiers responsables d’actions abusives soient réprimandés. Il y a une manière de se conduire avec des hommes de loi. Si ces derniers ne font qu’accomplir leur travail et assister leur client, pourquoi avoir un tel comportement envers eux ? Un comportement qui est, selon moi, injustifié ».


Santaram MahadeoSantaram Mahadeo : 57 ans de Floréal 

« Malheureusement, dans toutes les professions, il y a des brebis galeuses. J’ai cru comprendre qu’il y a eu un ordre de la justice qui n’a pas été respecté lors de la déportation du Slovaque Peter Uricek. Comment peut-on ne pas respecter un ordre de la Cour suprême ? Je pense que Yatin Varma, qui est également président du Bar Council, n’a fait que son devoir en tant qu’avocat ».


Devanand Mungaroo  Devanand Mungaroo : 65 ans de Moka 

« Je suis d’avis qu’il faut que tout un chacun- que ce soit les policiers et les avocats - fasse son travail correctement sans abus de pouvoir ou de connaissance. Ce sera dans l’intérêt du public ».


Sunil ChummunSunil Chummun : 60 ans de Cassis 

« À mon avis, un avocat ne peut pas agir de la sorte, car il doit respecter sa profession. Ainsi, cette marche pacifique n’était pas justifiée. Il y a d’autres façons de contester son mécontentement. Qu’ils le fassent dans les cours de justice, mais pas dans les rues ».


Mevin Permall  Mevin Permall : 27 ans de Centre-de-Flacq

« Le respect mutuel doit prévaloir entre la profession juridique et la police. Malheureusement, au fil des années à Maurice, les avocats de la défense qui, de par la nature de leur profession, ont le devoir de faire respecter la règle de droit, entre autres, ne semblent pas plaire à la police. La déportation du Slovaque a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. En tant qu’avocat en herbe, je condamne fermement cet acte arbitraire ».


Edwardo SalvaraEdwardo Salvara : 25 ans de Queen-Victoria

« Maurice vit actuellement des événements qui gâchent sa réputation et qui démontrent que notre démocratie est en train d’être bafouée. La marche pacifique des hommes de loi et le manque de séparation entre le pouvoir et les instances juridiques sont des preuves flagrantes. Je pense qu’il y a des haut gradés de la police qui suivent les ordres de certains ministres et c’est dommage ».


TanveerTanveer : 35 ans de Port-Louis 

« Personnellement, je n’adhère pas au comportement des jeunes policiers qui se croient tout permis. Quand on porte un uniforme, je pense qu’il y a une manière de se comporter. Il faudrait définitivement revoir la formation des policiers. Mais, avant tout, cette éducation commence à l’école dès le plus jeune âge ».


Israel Elisha Dusseea Israel Elisha Dusseea : 22 ans d’Eau-Coulée, Curepipe

« Ce bras de fer m’attriste, mais je garde espoir qu’il prendra fin. Il faut que l’État de droit subsiste. La coexistence entre les policiers et les avocats est primordiale et pour y arriver, la solution est le respect ».


Harshini Devi Bhugwath Harshini Devi Bhugwath : 22 ans de Poste-de-Flacq

« Dans le cas de l’exportation du Slovaque,  l’abus de pouvoir par les policiers a été flagrant. Pourtant, il faut que les hommes de loi et les forces de l’ordre  coopèrent, c’est leur responsabilité ».

 


Chetan Sharma Rupear Chetan Sharma Rupear : 25 ans de La Flora 

« La guerre entre les policiers et les hommes de loi est un fait sans précédent. Or, étant liés de par la nature de leur métier ils doivent se respecter mutuellement. Ensuite, personne, selon moi, dans l’exercice de sa profession, n’a le droit de maltraiter un tiers et d’abuser de son autorité. Malheureusement, certains individus profitent de leur pouvoir dans le but d'obtenir des avantages personnels ou politiques ».

 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !