Actualités

Bousculade mortelle à Mina: le corps de Zabeen Janoo identifié

Fin de suspense pour les proches de la famille Janoo de Chemin-Grenier. Le corps de Zabeen Janoo (57 ans), née Pokun, l’épouse de Swaley Janoo, a été identifié grâce à ses empreintes, lundi après-midi. La nouvelle de l’identification de Zabeen Janoo a été confirmée par le président du Centre Culturel Islamique, Sam Lauthan. [blockquote]« Nous avons attendu que Zabeen Janoo soit formellement identifiée par Twaher Badullah, cadre de l’ICC, qui se trouve en Arabie saoudite, avant de confirmer la nouvelle. Nous avons déjà informé les membres de sa famille », affirme-t-il.[/blockquote] « Certains corps ont été inhumés, avant même qu’ils ne soient identifiés, car ils étaient dans un état de décomposition. Nous craignions que Zabeen Janoo ne soit parmi ces personnes. Notre appréhension était grande, si cela avait été le cas, nous n’aurions jamais su ce qui lui est arrivé. Nous savons désormais où elle se trouve, c’est mieux ainsi », indique-t-il. C’est vers 17 heures que la Muassassa (ndlr. autorité saoudienne chargée du Hadj) a appelé les membres de la délégation mauricienne pour confirmer l’identité d’une femme qui, selon cette autorité, pouvait s’agir de Zabeen Janoo. « Immédiatement, Twaher Badullah s’est rendu sur place. D’abord, il a identifié Zabeen Janoo sur l’une des photos placardées sur un mur. Il s’est ensuite rendu auprès d’un premier officier qui lui a montré des photos prises sous différents angles, puis chez un deuxième officier qui avait le dossier de Zabeen Janoo et toutes les informations à son sujet. Il y avait notamment ses empreintes digitales, prises à l’aéroport à son arrivée, qui ont permis de l’identifier », soutient Fareed Jaunboccus, membre du Board de l’ICC. Lundi soir, des démarches ont été entreprises pour lire la prière mortuaire (namaz janaaza) et inhumer le corps de Zabeen Janoo après la prière du soir (Esha). « Nous espérons recevoir le corps de Zabeen Janoo rapidement pour entamer les rites funéraires et l’inhumer dans un cimetière situé à côté de l’endroit où les exercices d’identification ont eu lieu », dit-il. Avec l’identification de Zabeen Janoo, Fareed Jaunboccus indique que le travail de la Hadj Mission en Arabie tire à sa fin : « Il n’y a plus aucune raison d’y retenir nos membres. Ils regagneront Maurice incessamment ». Cinq membres de la famille Janoo étaient portés manquants après la bousculade survenue à Mina, le 24 septembre : Swaley Janoo (63 ans), ses trois sœurs, Israbee Beeharry (70 ans), Saida Janoo (54 ans) et Zainobee Kaudeer (61 ans) et son épouse, Zabeen Janoo. Seule Israbee Beeharry a été retrouvée vivante 12 heures après la bousculade. Halima Nujurally (60 ans), originaire de Plaine-Verte, figure aussi parmi les victimes. Son fils, Nissar (27 ans), qui l’accompagnait, a eu plus de chance. Cela porte le nombre de Mauriciens décédés en Arabie saoudite pour le Hadj 2015 à sept, deux autres Mauriciens étant morts de causes naturelles. [padding-p-1 custom_class=""][/padding-p-1]

Nizam Janoo: « Nous nous attendions au pire »

Nizam Janoo, beau-frère de Zabeen Janoo, affirme avoir appris la nouvelle du ministre Soodhun, vers 17 h 30, lundi. « Nous nous étions préparés au pire, car l’espoir de retrouver Zabeen vivante était mince. Nous avions reçu la visite de Sam Lauthan dimanche. Il nous a expliqué que les autorités saoudiennes poursuivaient les recherches, mais que cela pourrait prendre du temps », indique Nizam Janoo. « La disparition de Zabeen est une grande perte pour notre famille, mais il faut l’accepter. Cette tragédie ne nous empêchera pas demain de partir à La Mecque pour accomplir le Hadj. Cependant, nous choisirons peut-être un autre agent et nous serons très prudents durant le pèlerinage », souligne Nizam Janoo.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !