Xplik ou K

Bonne action : Rogan Clinic offre un appareil de Rs 50 000 à une femme sourde

Sourd Avec la technologie de pointe, il y a un nouvel espoir pour les sourds...

Vous êtes-vous déjà demandé ce que peut ressentir quelqu’un qui souffre de surdité et n’entend absolument rien ? Pouvez-vous imaginer quel degré d’inconfort cette personne peut éprouver ? Toutefois, il y a un nouvel espoir pour les sourds…

L’auteur de cet article a été témoin de tout cette gêne quand il a vu une dame âgée de 70 ans dans un cabinet spécialisé. Heureusement que sa situation va changer. Un cabinet privé a décidé de lui redonner le sourire… à titre bénévole.

Quand la dame est arrivée, accompagnée de son fils et de son petit-fils, au cabinet du Rogan Clinic Hearing Centre à Rose-Hill, elle avait l’air abattu et semblait mal à l’aise. Son regard était dirigé vers le sol. Elle semblait fuir le regard des autres. En plus, vu son âge, elle était aussi fragile physiquement.

La patiente en compagnie des Drs Singh (au centre) et Ludhor (à dr.) et d’un assistant.
La patiente en compagnie des Drs Singh (au centre) et Ludhor (à dr.) et d’un assistant.

Manish Roy Ludhor, directeur, et Hem Prakash Singh, audiologiste, le duo derrière le Rogan Clinic Hearing Centre, a tout de suite mis la dame à l’aise en procédant par petits soins bien attentionnés.

L’audiologiste a procédé à plusieurs tests effectués grâce à la technologie de pointe disponible actuellement et qu’on pouvait suivre sur un écran d’ordinateur. Il a commencé par tester le degré de surdité de chaque oreille pour finalement découvrir que l’oreille droite était la plus affectée.

« Fine tuning »

La dame s’exprimant enfin... car elle pouvait entendre de nouveau.
La dame s’exprimant enfin... car elle pouvait entendre de nouveau.

« Quand une personne souffre de surdité, il ne suffit pas qu’elle se rende quelque part et qu’on lui remette un appareil auditif pour qu’elle rentre ensuite chez elle en pensant qu’elle entendra mieux », expliquent à l’unisson Manish Roy Ludhor et Hem Prakash Singh. Il y a un élément primordial qu’on appelle le fine tuning et cela ne se fait pas en un jour. « Il faut tout un suivi. Il faut que la personne consulte le professionnel au moins quatre fois durant la première année jusqu’à ce qu’elle puisse entendre correctement. Si on remet un appareil à quelqu’un et qu’il rentre chez lui, il ne pourra jamais faire le fine tuning par lui-même. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes sourdes se plaignent, certaines refusant même de porter ces appareils auditifs parce qu’ils leur font plus de mal que de bien. »

Les Drs Ludhor et Singh expliquent qu’une fois tous les tests effectués, cela permet de déterminer le moule approprié. Après deux semaines, la personne peut en prendre livraison.

Le Dr Singh avance que c’est le manque de service de haut niveau, effectué de manière très professionnelle, qui l’a incité à se lancer dans cette aventure depuis quatre ans. « Nous avons nettement l’impression que toutes ces personnes qui souffrent d’une déficience de l’ouïe n’ont pas eu droit à la réhabilitation qu’il fallait dans leur cas. Les appareils auditifs laissaient à désirer. Nous nous sommes dits qu’il fallait faire quelque chose pour elles », déclare-t-il.

C’est ainsi qu’après avoir appris que la maman d’un dénommé Shyam traversait par des moments de gêne indescriptible parce que l’appareil auditif qu’elle utilisait avait fait son temps et qu’elle n’arrivait pas à en trouver un autre à l’hôpital, le Rogan Clinic Hearing Centre a décidé d’intervenir, et de quelle manière ! La clinique lui a offert un appareil auditif de technologie dernier-cri à hauteur de Rs 50 000, avec tout le suivi.

Pendant le test, la dame a pu de nouveau entendre grâce à un appareil auditif placé sur ses oreilles temporairement. Quand elle s’est rendue compte de l’efficacité de l’appareil, son visage s’est illuminé. Femme intelligente, elle a redressé la tête et commencé à articuler ses pensées, remerciant tout le monde qui lui apportait la joie d’entendre à nouveau.

« Avec la nouvelle technologie, tous ceux qui souffrent de surdité, même d’une surdité totale, peuvent de nouveau entendre, à condition de ne pas être au-dessous d’un niveau extrême. Il y a donc un nouvel espoir pour les sourds », explique Dr Singh.

Une vraie bonne nouvelle, donc, pour toutes celles et tous ceux souffrant de surdité. Si Ludwig van Beethoven, le compositeur de génie, était encore vivant de nos jours, il aurait bien apprécié.