Xplik ou K

Bois Mangue : des habitants s’opposent à la construction d’une boutique

Bois Mangue Cette construction causerait des problèmes au voisinage.

Malgré des complaintes officielles, des protestations et autres, la construction d’un bâtiment prend naissance pour l’ouverture prochaine d’un commerce. Au grand dam des habitants.

Corinne habite Bois Mangue, au morcellement VRS 2. Elle explique que, l’an dernier, un voisin a placé un panneau informant son intention de construire une boutique. « Une dizaine d’habitants et moi avons aussitôt objecté au projet de construction dans le temps réparti », explique Corinne. La porte-parole des habitants indique que le conseil de district de Pamplemousses les a convoqués et l’ ‘appliquant’ pour un « hearing » au conseil, le 14 juin 2018. « Nous nous y sommes rendus, cela nous a permis d’avoir plus d’informations et de connaître les intentions du voisin », raconte Corinne.

Toutefois, après cette rencontre, les habitants n’ont eu aucune autre information sur le suivi du cas. « Il y a quelques semaines, nous avons remarqué un bâtiment en construction dans la région. Nous nous sommes aussitôt tournés vers le conseil de district de Pamplemousses qui nous a confirmé que le permis avait été approuvé. Nous ne comprenons pas. Comment se fait-il que le permis ait été approuvé alors que nous nous y sommes opposés ? Il ne manque pas de boutique dans le coin. Cela ne fera qu’empirer les choses. Il n’y a pas de lumière dans la localité. Les pubs situés sur la route royale attirent du monde dans les alentours à la nuit tombée. Parfois, nous sommes contraints de sortir la nuit pour les repousser. Cette boutique aggravera la situation, car le monsieur a soumis une application pour vendre également de l’alcool », déplore Corinne. N’ayant pas reçu de lettre pour faire appel de la décision du conseil de district de Pamplemousses d’attribuer le permis à ce commerce, des habitants s’inquiètent de ne plus pouvoir s’y opposer et vers qui se tourner.

Intervenant à l’antenne de Radio Plus, le président du conseil de district de Pamplemousses, Suneal Purguss, explique que lorsqu’une personne soumet une application, elle est dans l’obligation de placer un panneau indiquant les travaux entrepris. « Lorsqu’elle place ce panneau, elle informe les habitants du projet. Si les voisins s’y opposent, ils devront le faire savoir au conseil par une lettre. Ensuite, nous convoquons les deux parties pour voir où se trouve le problème et l’initiateur du projet explique ses intentions. À notre niveau, nous vérifions si le type de développement proposé respecte les normes. Sachez que le conseil ne peut empêcher la construction du bâtiment et l’attribution du permis si tout est en règle ». Suneal Purguss précise que ce n’est pas le conseil de district qui attribue la licence de vente d’alcool, mais la Mauritius Revenue Authority (MRA). « Plusieurs aspects sont à respecter, dont une distance raisonnable d’un lieu de culte ou d’une école. Si les habitants s’opposent à la construction du commerce, ils peuvent se rendre à l’ Environment and Land Use Appeal Tribunal (ELUAT) pour faire part de leur désaccord », dit-il.