Politique

Bobby Hurreeram : «Maurice est dans une phase de transformation»

Bobby Hurreeram

Les développements que le pays connaît actuellement sont sans précédent. Tous les secteurs connaissent une progression. D’ailleurs, le taux de chômage est à son niveau le plus bas depuis ces dernières seize années.

C’est le sentiment exprimé par Boby Hurreeram, le porte-parole de la majorité gouvernementale, lors d’un point de presse, samedi, au Sun Trust Building. La vision du gouvernement est de faire de Maurice un pays moderne, a souligné le Chief Whip. « Nous sommes dans une phase de transformation. Il y a plusieurs projets en chantier et on constate une amélioration de la qualité de vie des gens », a-t-il souligné. Il a affirmé que le gouvernement était venu en aide aux plus vulnérables avec l’introduction de la Negative Income Tax et l’Income Support Scheme. Parlant des projets routiers, il a souligné que « c’est vrai qu’il y a, en ce moment, des ralentissements, mais cela est tout à fait normal. »

En ce qui concerne d’autres projets d’infrastructures, il a souligné qu’il y aurait des développements dans le port et l’aéroport à Rodrigues, aussi bien qu’à Maurice. Plus de 1 600 kilomètres de tuyaux de la Central Water Authority  seront remplacés, a-t-il dit. Dans le secteur de l’éducation, Bobby Hurreeram a souligné qu’il fallait préparer les enfants pour affronter les défis mondiaux. « Certains disent qu’il y aura des gradués chômeurs avec l'éducation tertiaire gratuite. La population doit savoir qui sont ceux qui sont venus avec des gradués chômeurs. Il y a eu des universités marron », a-t-il dit. 

Le Chief Whip a également souligné qu’aujourd’hui, le taux de chômage est le plus bas depuis ces 16 dernières années. « Il est maintenant de 6,9 % », a-t-il dit. Concernant l’ordre et la paix, il a évoqué le Safe City Project avec l’installation de 4 000 caméras de surveillance à travers le pays. 

Le porte-parole du gouvernement a montré une vidéo à la presse, où la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, a accueilli le Premier ministre Pravind Jugnauth, contrairement à ce qu’a fait croire une certaine presse. Il a également souligné que la Cour suprême était venue clarifier les choses dans l’affaire logée par le Parti mauricien social démocrate (PMSD), qui considérait la désignation du ministre mentor anticonstitutionnelle. « Les juges ont rejeté cette thèse », a-t-il dit.

Le secrétaire parlementaire privé Alain Aliphon a, de son côté, dénoncé ce qu’il a qualifié de show du PMSD actuellement en tournée à Rodrigues. « Ce parti a oublié que Rodrigues a accédé à l’autonomie depuis 2002. L’île n’a pas besoin du PMSD. On doit se demander ce qui a été fait dans le secteur touristique, quand le PMSD avait un ministre du Tourisme. C’est maintenant que le ‘zoli mamzel’ veut partir à Rodrigues. Il faut laisser les Rodriguais diriger l’île. Le ‘zoli mamzel’ doit se maquiller et rester à la maison », dit-il.