Politique

Bobby Hurreeram : «La gratuité réduira l’inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi»

Bobby Hurreeram

La gratuité des études universitaires contribuera à réduire l’inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi. Sans frais d’études tertiaires, les jeunes seront appelés à changer plus facilement de filière, afin de répondre aux besoins des industries en croissance. C’est l’avis partagé par Bobby Hurreeram, lors d’une conférence de presse du gouvernement, le samedi 12 janvier 2019.

« En tant que gouvernement responsable, nous ne voulons pas que l’argent soit un obstacle à l’épanouissement académique des jeunes. Nous voulons que tous ceux qui ont réussi brillamment leurs études secondaires puissent poursuivre dans le tertiaire, sans aucun problème d’argent. Cela veut aussi dire que tous les enfants du pays auront la même chance dans l’enseignement. Nous jetons ainsi les bases structurelles pour bâtir une armature intellectuelle pour le pays. Les modalités sont désormais connues sur la démocratisation de l’accès à l’éducation tertiaire, la solution au problème de mismatch dans le marché du travail en terme de demande et d’offre.

Désormais, les jeunes peuvent répondre à la demande en faisant un autre diplôme dans des matières recherchées. Aujourd’hui, un jeune ne sera pas contraint à obtenir une seule certification, mais plusieurs afin de répondre à la demande. Il s’agit de plus d’opportunités dans une ère où on parle davantage d’économie numérique, de centre Fintech pour l’Afrique. Nous voulons rattraper des pays, dont Singapour, sur le nombre de jeunes poursuivant des études universitaires », a dit le Chief Whip du gouvernement.

Mesure historique concernant l’éducation gratuite pour les études tertiaires. « Ce qui est déplorable, c’est le nombre de déclarations à cet égard : nivellement par le bas, gradués chômeurs, mesure populiste, bribe électoral… Ce type de réflexions exige de leurs auteurs un upgade de leur façon de penser. Ce n’est que la suite de l’action du gouvernement. Pravind Jugnauth a pris une série de mesures pour donner la chance à tout un chacun », a-t-il conclu.

Zouberr Joomaye a loué l’initiative d’un National Drug & HIV Council, la semaine écoulée, avec la participation de plusieurs ministres. « Leur présence témoigne de l’importance que le Premier ministre accorde à ce conseil et de la politique axée sur une meilleure gestion de la santé publique, avec une approche particulière sur la sensibilisation et la réhabilitation  suivie. En somme, c’est une approche globale… Par ailleurs, nous sommes satisfaits des premiers résultats découlant des nouvelles lois introduites en 2018, dont la Road Traffic Act et de la politique de zéro tolérance », a-t-il dit.

Le ministre de la fonction publique Eddy Boissézon a, d’emblée, tenu à remercier les employés des secteurs public et privé pour avoir assumé leur rôle en reprenant le travail en ce début d’année, comme convenu.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective