Politique

Bobby Hurreeram : «Anil Bachoo doit arrêter son mauvais cinéma»

Bobby Hurreeram

À deux semaines du meeting du 1er-Mai, la pression augmente. Le grand rassemblement du Mouvement socialiste militant (MSM) et du Muvman Liberater (ML) à Vacoas se doit d’être un succès.

«Il n’y a rien de comparable à la malhonnêteté et au mensonge de Bachoo », lâche Bobby Hurreeram, le Chief whip. La vedette n’était autre qu’Anil Bachoo, le no 3 du gouvernement durant une partie de l’ère travailliste, lors de la conférence de presse du MSM au Sun Trust, samedi. Par ailleurs, ses cibles privilégiées étaient Paul Bérenger et Navin Ramgoolam. 

Concernant les travaux s’élevant à Rs 49,8 millions pour Fond-du-Sac, Bobby Hurreeram a précisé que « c’est Anil Bachoo lui-même qui a annulé les work orders ». Il lui a demandé d’« arrêter le mauvais cinéma ».
Par ailleurs, Bobby Hurreeram affirme qu’il « commence à y avoir des actions concertées » entre Paul Bérenger et Navin Ramgoolam, « alors que les deux affirment qu’ils iront seuls aux élections générales ». Et d’ajouter : « D’abord, Paul Bérenger dit que le MMM n’a pas d’argent pour faire le 1er-Mai, mais ensuite, il inonde le pays de banderoles. De l’autre côté, son partenaire avait l’intention d’aller à Rivière-du-Rempart pour le 1er-Mai, mais ensuite il décide de le faire à Port-Louis. »

En revanche, Bobby Hurreeram dit que « le MSM n’a pas besoin d’excuses ». Nous disons ce que nous faisons et nous faisons ce que nous disons. Avec nous, il n’y a pas de on/off. Pravind Jugnauth est là pour démontrer autre chose », affirme-t-il. 

Commentant la grève de la faim de Clency Harmon, Marie-Claire Monty, Parliamentary Private Secretary (PPS), a dénoncé l’attitude de certains, qui tentent de tirer des bénéfices sur les malheurs d’autrui. « Je dénonce leur hypocrisie quand ils disent qu’ils peuvent apporter des solutions, alors qu’ils n’ont pu le faire quand ils étaient au pouvoir. » Elle n’a pas manqué de saluer au passage « le travail de qualité de Jack Bizlall dans les négociations », qui a permis que Clency Harmon accepte de mettre fin à sa grève de la faim, vendredi, alors qu’il en était à son 16e jour.

Pour conclure, Zouberr Joomaye s’est réjoui de la bonne note octroyée par l’agence Moody’s à Maurice. « Moody’s a souligné le bon travail de Maurice au niveau de la performance économique et le combat contre le chômage, entre autres, assurant que le pays allait dans la bonne direction. »