Politique

À Blue-Bay : Ramgoolam, Duval et Ganoo sur la même plateforme

Ramgoolam, Duval et Ganoo Les trois leaders politiques ont pris la parole et chacun a abordé un sujet propre à lui.

Les leaders du Parti travailliste (PTr), du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et du Mouvement Patriotique (MP) étaient tous trois réunis sur la même plateforme dimanche après-midi à Blue-Bay. Ils ont été invités par Kavinen Chinasamy, président du comité organisateur, pour célébrer Varusha Pirappu, le Nouvel An tamoul. Il faut souligner que le PMSD et le MP sont tous deux liés à une potentielle alliance électorale avec le Parti travailliste. Les trois hommes politiques ont pris la parole.

Dans son discours prononcé à Blue-Bay, Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition et du PMSD, est revenu à ses sujets de prédilection, notamment le recensement ethnique et le Best Loser System (BLS). « Il y a de la discrimination entre blancs et noirs et entre religions. Il y a de la discrimination partout à Maurice et nous nous demandons si le pays a progressé ou régressé après 50 ans », a déclaré le leader de l’opposition. Pour lui, dans un pays où règne la discrimination, le BLS est le seul rempart. « C’est à travers un recensement que nous saurons où en est la discrimination dans ce pays », a martelé Xavier-Luc Duval qui a ajouté que « le tamoul a aussi droit à son BLS. »

Varusha Pirappu : jour férié ?

Le leader du PTr s’est adressé à l’assistance en insistant sur les promesses non tenues de l’actuel gouvernement, surtout au sujet des congés publics. « Le jour de Varusha Pirappu, le ministre menteur » (NdlR : sir Anerood Jugnauth) avait promis d’en faire un congé public », a déclaré Navin Ramgoolam. « Quand Pravind Jugnauth est devenu Premier ministre, il a estimé que c’était la promesse de son père et non la sienne. Je dis qu’il faut revoir les congés publics, que ce soit pour les tamouls ou les chrétiens. » Il a pris l’engagement d’instaurer le Varusha Pirappu ou le Cavadee comme congé public.

Quant au président du MP, Alan Ganoo, il a fait l’éloge de la communauté tamoule et de sa contribution au développement du pays. « Je rends hommage à tous vos ancêtres pour leur travail pour la culture, l’économie et le social. Il y a de grandes personnalités qui sont issues de la communauté tamoule », a-t-il déclaré. La communauté tamoule, selon Alan Ganoo, serait avant-gardiste.

Le président du comité d’organisation, Kavinen Chinasamy, a également pris la parole pour s’attaquer au gouvernement, l’accusant d’avoir humilié la communauté tamoule. « Cela fait quatre ans que nos droits sont bafoués », a-t-il déclaré. « C’est à la veille des municipales qu’on a annoncé que le 14 avril serait congé public et la deuxième humiliation pour la communauté tamoule a été quand le gouvernement a dit qu’il n’y aurait pas de vice-Premier ministre tamoul. »

Le discours de Ramgoolam interrompu

Certains membres de l’assistance n’étaient pas contents de la présence de Navin Ramgoolam à Blue-Bay dimanche. Alors que l’ancien Premier ministre était au milieu de son discours de circonstance, un groupe de personnes a commencé à lui donner la réplique en lui demandant notamment combien de ministres tamouls siégeaient dans son Cabinet quand il était Premier ministre. Ces contestataires étaient déterminés à exprimer leur point de vue et ont donné du fil à retordre aux organisateurs qui ont pris du temps pour les expulser des célébrations.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !