Live News

Bloqués sur l’Island Princess : Les neuf Mauriciens ne pourront pas regagner Maurice

Les neuf membres d’équipage mauriciens souhaitent rentrer aux pays. Les neuf membres d’équipage mauriciens souhaitent rentrer aux pays.

La tragédie des Mauriciens bloqués en dehors du territoire se poursuit. En raison de l’interdiction d’entrée dans le pays en raison du couvre-feu sanitaire, neuf Mauriciens, tous membres d’équipage du bateau de croisière l’Island Princess, se sont vus refuser la permission de retourner au pays. Ils étaient prêts à être transférés vers le MS Voldenham qui devait les débarquer à Maurice. 

Une demande d’injonction, faite en Cour suprême, au nom de l’un d’entre eux (Thamalassen Sungaralingum), s’est soldée par un échec ce samedi 23 mai 2020.  

Cette demande d’injonction concernait leur transfert du Island Princess vers le bateau MS Voldenham pour leur permettre de regagner Maurice par la suite. 
Le juge David Chan Kan Cheong, siégeant en référé, a finalement rejeté la demande d’injonction de Darmanaden Sungaralingum au nom de son frère, Thamalassen Sungaralingum. Les Sungaralingum étaient représentés devant le juge par Mes Roshi Bhadain et Pazhany Rangasamy, avoué. Ces derniers ont demandé ce samedi au juge de sommer les autorités mauriciennes d’accorder la permission au MS Voldenham, qui se trouvait alors aux alentours du canal de Mozambique, d’accoster le port. Une fois cette autorisation obtenue, les Mauriciens se trouvant sur l’Island Princess allaient, comme l’a indiqué Me Roshi Bhadain en Cour, être transférés à bord du MS Voldenham dans un délai de 48 heures.
 
Vishwakarma Mungur, Acting Secretary au ministère des Affaires étrangères, a informé la Cour, que selon la National Coast Guard, le MS Voldenham était à 26 miles nautiques au large des côtes de Mahébourg et se dirigeait en direction de Jakarta. 
Me Prameeta Devi Goordyal Chittoo, Assistant Solicitor General, qui représentait l’État et le ministère des Affaires étrangères, a alors objecté à la requête de Thamalassen Sungaralingum, qui selon elle concernait le MS Voldenham. 

Le juge a, dans sa décision, souligné que la présente demande d’injonction a été faite le vendredi 22 mai 2020, tandis que les autorités mauriciennes ont depuis le 8 mai 2020, informé les parties concernées qu’ils ne pourront pas accoster. 

Dans un affidavit, Darmanaden Sungaralingum avance que son frère et les huit autres membres d’équipage sont en bonne santé et disposés à suivre le protocole de quarantaine en cas de rapatriement. La compagnie, qui les emploie, a décidé de ne pas leur verser de salaire et de les ramener à Maurice. 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !