Actualités

Bloquée en Belgique : atteinte d’un cancer une Mauricienne peine à survivre

Eileen Mamode A dr., Eileen Mamode avant la maladie.

Face à un cancer avancé, la Mauricienne Eileen Mamode (44 ans) se trouve bloquée en Belgique. À son chevet dans un hôpital, sa famille est dans l’incapacité de payer sa chimiothérapie à 800 euros (Rs 32 310) la session. Sans compter les frais d’hospitalisation. Les précédentes factures ont atteint les 30 000 euros. D’où leur appel à l’aide aux Mauriciens.

Le dimanche 17 mars 2019, Eileen Mamode s’envole pour des vacances en Belgique. Le but : voir sa fille Anaïs, sa cousine et sa sœur Jessica. À son arrivée, une douleur au bras lui fait penser que la cause n’est autre que le poids de ses valises qu’elle a trimballées pour ce séjour en Europe. Mais elle est loin de se douter que ce mal qui persiste changera à tout jamais sa vie.

Sur les conseils de sa petite sœur Jessica, elle se rend chez un médecin. Ce dernier lui prescrit des calmants. À la maison, Eileen en prend pour atténuer sa douleur. Deux ou trois jours plus tard, elle éprouve des difficultés à respirer. Jessica la conduit une nouvelle fois chez le médecin. Pour connaître la cause du problème, le professionnel réfère Eileen à l’hôpital pour effectuer des analyses approfondies.

La patiente retourne chez sa sœur dans l’attente des résultats. Après quelques jours elle commence à vomir du sang. Hospitalisée à nouveau, elle apprend qu’elle est atteinte d’un ostéosarcome, un cancer osseux particulièrement agressif.

Sa vie bascule en une fraction de seconde. Depuis, elle fait le va-et-vient à l’hôpital. Sa famille en Belgique et à Maurice ne lésine pas sur les moyens pour payer ses soins médicaux. Mais elle se retrouve avec des factures frôlant les 30 000 euros.

Il y a deux semaines, Jean-François Mamode (47 ans) qui est pâtissier de profession apprend que sa femme Eileen n’a que trois jours à vivre. Avec son fils Christopher (25 ans), il saute sur le premier avion à destination de la Belgique. Tandis qu’Alexandra (23 ans), la benjamine de la famille Mamode habitant La Caverne Vacoas reste à Maurice. 

Anaïs Mamode : «L’hôpital Mont-Godinne exige une garantie de paiement»

Comptable de profession, Anaïs Mamode (26 ans) habite en Europe. Depuis qu’elle a appris la gravité de la maladie de sa mère, matin et soir elle est à son chevet. Elle fait de son mieux pour la garder forte psychologiquement. Sollicitée par téléphone, elle s’est confiée au Défi Quotidien. « Nous nous retrouvons avec des frais d’hospitalisation énormes. Ce matin, ma mère a été admise, une nouvelle fois, à l’hôpital Mont-Godinne. L’établissement hospitalier exige une garantie de paiement que nous ne sommes malheureusement pas en mesure de fournir. Les procédures pour enclencher la chimiothérapie de ma mère ont ainsi été retardées. » Et d’ajouter que des calmants ont été administrés pour atténuer les atroces douleurs d’Eileen Mamode. Celle-ci est ainsi livrée à elle-même sur son lit d’hôpital. « Nous maintenons l’espoir qu’elle tiendra le coup mais on ne sait pas vers qui se tourner pour payer ses soins médicaux. D’où notre appel à l’aide à Maurice », affirme Anaïs Mamode. 

Jessica Bayjoo, la sœur d’Eileen Mamode qui vit elle, en Belgique abonde dans le même sens. Depuis trois mois, elle accompagne Eileen qui lutte contre son cancer. « Son assurance de voyage ne couvre pas les frais d’hospitalisation. On lui demande de retourner à Maurice. Mais sa condition physique ne le permet pas. Nous avons sollicité l’aide de l’ambassade de Maurice ici. Mais en vain. » La famille et elle sont très reconnaissants du soutien de l’infirmier Brahim Osiyer qui a soigné Eileen Mamode à domicile, sur une base humanitaire.

Appel de solidarité

La famille Mamode lance un appel de solidarité à la nation mauricienne pour venir en aide à Eileen. Cette dernière est une pâtissière qui travaille à son propre compte. Cette mère de trois enfants lutte pour sa survie. Les promesses de dons peuvent être faites sur le compte de la Barclays suivant : 254040703. Cela à l’intention d’Anaïs Mamode. Cette dernière remercie d’avance les Mauriciens pour leur générosité. Mais encore réitère sa gratitude à tous les proches et amis qui soutiennent sa famille lors de cette douloureuse épreuve.

Association de Cancers

Vulgariser la levée de fonds

Pour savoir dans quelle mesure les associations œuvrant en faveur des personnes atteintes d’un cancer à Maurice peuvent aider Eileen Mamode, nous avons sollicité deux ONGs très connues. Toutefois, les deux nous ont affirmé : « En tant qu’associations nous ne disposons malheureusement pas de fonds comme tel pour ce genre de cas. Mais on peut apporter notre soutien pour une levée de fonds dans la mesure du possible tout en vulgarisant l’appel à l’aide, à notre niveau. »

Le Sauveur

L’infirmier Brahim Osiyer : « L’ambassade mauricienne doit prendre ses responsabilités »

Connu de la famille Bayjoo, l’infirmier Brahim Osiyer s’est porté volontaire pour soigner Eileen Mamode à domicile, depuis sa sortie d’hôpital. Face aux refus de soutien financier de l’ambassade mauricienne en Belgique à la Mauricienne, l’infirmier a eu recours à RTL.BE pour plaider sa cause. Sollicité au téléphone par le Défi Quotidien, il est catégorique : « L’ambassade mauricienne doit prendre ses responsabilités ».  Soutenant Eileen qu’il prénomme la petite dame, Brahim Osiyer a partagé sur sa page Facebook une levée de fonds sur www.leetchi.com intitulée : Aide pour Eileen (Mauricienne Malade en Belgique) dans l’espoir de récolter de l’argent pour aider la famille Mamode à payer les frais d’hospitalisation, dit-il.

Ministère des Affaires étrangères

Attente d’un rapport de l’ambassade mauricienne de Belgique

Sollicité l’attaché de presse du ministère des Affaires étrangères à Maurice indique qu’après avoir pris connaissance du cas d’Eileen Mamode, une communication a été établie avec l’ambassade de Maurice en Belgique. « Nous sommes en attente d’un rapport de leur part pour décider de la marche à suivre. Nous allons ensuite voir dans quelle mesure les fonds nationaux de solidarité du ministère de la Sécurité sociale pourrait entrer en jeu. »

Ministère de la Santé

Prise en charge uniquement à Maurice

Du côté du ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, on nous apprend qu’il y a des paramètres préétablis à suivre lorsque la patiente n’est pas sur le territoire mauricien. D’où son incapacité à intervenir dans ce cas précis. Toutefois, une source proche du ministère indique que la prise en charge médicale d’Eileen Mamode serait faite immédiatement si elle pouvait regagner le pays.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !