Live News

[Blog] Priorité pour les Mauriciens de notre République : apprendre à aimer dans la durée

Une étude internationale publiée en juin 2022 fait état du manque d’éducation à la sexualité dans notre République et de l’urgent besoin d’y remédier. Comment la presse mauricienne peut-elle apporter une contribution positive pour permettre à nos jeunes de ne pas se lancer dans des liaisons passagères mais de se marier et de fonder des familles solides où les enfants ne seront pas débalancés par les divorces qui augmentent d’année en année ? Voici une suggestion pour que la presse mauricienne apporte une contribution positive à ce travail d’éducation parce que l’amour qui rend heureux, c’est celui qui grandit au fil des ans.

Deux thèmes font l’actualité semaine après semaine dans notre République.

1.    Un grand besoin de plus de bébés. 
Le taux de fécondité est 1,4 alors que taux de 2,1 est nécessaire pour que la population se renouvelle. Quelle politique de santé sexuelle et reproductive va promouvoir le gouvernement pour améliorer la santé maternelle, néonatale et infantile ? Il nous faut plus de spécialistes pour s’occuper des femmes enceintes, des accouchements et pour les soins aux nouveaux- nés.
2.    Une montée des agressions et violences sexuelles dans les familles 
4 815 victimes en 2020 ; 4 989 victimes en 2021. Nos familles mauriciennes s’enfoncent dans la violence entre les couples, envers les vieux, au sein de la fratrie. Il n’y a pas que les drogués qui en soient la cause ; il y a aussi la volonté de s’approprier plus d’argent, de décider quoi faire de ses vieux parents, et de se lancer dans de nouvelles entreprises sur leur dos.
Quelle solution à ces problèmes ?

Une campagne nationale à travers la presse mauricienne, aussi bien parlée qu’écrite, pour nous apprendre à aimer dans la durée.
 
1.    Amour des adultes.

S’aimer se conjugue différemment chez l’homme et chez la femme. Il faut le savoir pour que le grand amour dans la vie du couple apporte plaisir, paix et fidélité.

2.    Amour des adolescents
Ceux surtout qui ont connu peu d’amour dans leur enfance ont une soif de vivre à fond les plaisirs de l’amour en étant persuadés que cela va durer toujours 

3.    Amour des enfants

C’est à l’école de leurs parents qu’ils apprennent à aimer, à savoir attendre et à avoir confiance en eux. Les jeunes qui ont eu des parents violents sont à l’école de la violence à moins qu’ils aient l’occasion de se rendre compte qu’il faut savoir prendre le temps de s’apaiser avant de réagir.

En cette seconde moitié de 2022, mettons-nous à l’œuvre pour réfléchir et trouver comment partager ensemble sur les moyens de faire grandir l’amour conjugal, filial et social dans notre République. C’est le seul moyen de construire un avenir positif pour notre République.

Il nous faut plus d’enfants OUI mais dans des familles plus stables et plus aimantes. La presse mauricienne peut apporter une contribution positive dans cette seconde moitié de l’année 2022 pour faire réfléchir les Mauriciens et leur permettre de construire du positif pour l’avenir. 

Parlons donc de façon positive de la sexualité qui nous différencie et nous permet de continuer à rajeunir notre population. 

Monique Dinan

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !