Live News

[Blog] Covid-19 et communication : nous sommes en guerre

Le Covid-19 frappe notre société, déjà fortement fragmentée avec ses nombreuses fragilités et sous fortes tensions. Il y a aussi de nombreux déficits sociétaux, dont celle de la crédibilité qui se creuse et pèse sur la défiance, la transformant en méfiance. 

La communication autour du Covid-19 est nécessaire, mais elle s’annonce complexe et délicate. Ce n’est plus le temps de l’à-peu-près et des apprentis sorciers. Au contraire, il faut des personnes compétentes pour gérer cette « crise sanitaire mondiale majeure de notre époque » de manière concrète, compétente et efficace. Nous sommes en guerre contre un virus.  L’enjeu est grave. Il s’agit de la santé de la population et de notre socio-économie déjà infectée par la dette.  Ce qui suit ne touche qu’à la communication, pas au plan d’action.  Le ministre de la Santé, lors de son dernier point de presse, a affirmé qu’il n’y a pas de cas du Covid-19 à Maurice. Il se dit satisfait du plan d’action qui est en train de faire ses preuves et qui est aussi proactif. Tant mieux si c’est le cas.

La « charte » en 10 points : 

1. La guerre contre le virus est une cause nationale. C’est un devoir national qui interpelle tous les citoyens. Même si certains sont sur le pont et d’autres dans la cale, nous sommes tous sur le même bateau. Il nous faut tous aller à bon port. 

2. Les valeurs qui doivent nous animer sont le sens de la responsabilité individuelle et collective, le sens de l’unité et de la solidarité nationale.  

3. Il y a des postures/impostures à proscrire :

a. Arrogance technocratique, provocatrice et clivante ;

b. Tentation et facilité de politicaillerie, nourrie par l’aveuglement partisan. 

4. Il y a une exigence de vérité et de transparence, à commencer par rendre public le plan d’action.

5. L’humilité, le respect de l’autre et la reconnaissance de la légitimité, dont les critiques de tous ceux formant l’entité nationale. 

6. Une juste compréhension, évaluation et explication des volets de la crise – sanitaire, logistique, ressources et économique.

7. Une écoute active des peurs, angoisses, rumeurs et paniques potentielles pour rassurer sur les moyens – ressources humaines, logistiques et équipements – mobilisés et mobilisables.  

8. Le défi de communiquer est d’assurer/gagner la confiance sur l’équilibre dynamique qu’il faudra trouver entre les bienfaits et les risques des mesures et initiatives appelées à être mises en œuvre dans les jours à venir dans le cadre du plan d’action.

9. Il faut viser/chercher le plus large consensus national, en étant conscient que seulement 37 % des votants ont choisi le gouvernement en place. Ce gouvernement dispose d’une majorité parlementaire confortable et il ne faut pas en abuser pour cliver. 

10. La mise en place d’une cellule de guerre avec des composantes – professionnels de santé, politiques et communicants – nourries par un service intelligence pour le suivi/veille, et pour être proactif. Il faut se doter de toute la logistique de production, de diffusion et de supports. Il s’agit de réseauter pour toucher les publics cibles, les institutions et organisations. La désignation d’un ou deux porte-paroles est fondamentale en tenant compte de la crédibilité et de la transversalité de la problématique.  

L’impact du Covid-19 sur notre société n’est pas un jeu. Il y a urgence pour une gestion efficace et saine, tant sur le front sanitaire que socio-économique. Le temps presse. Tout au long de nos trois siècles d’histoire, nous avons connu de nombreuses catastrophes naturelles et crises que nous avons maîtrisées. Elles ont permis de forger et consolider l’ADN mauricien qui est de construire et de vivre ensemble. En ce moment du 52e anniversaire gâché par le Covid-19, nous devons nous mobiliser et nous rassembler dans cette guerre que nous ne pouvons perdre. À chacun d’assumer pleinement sa responsabilité, car le jugement de l’histoire sera sans appel.

Par Malenn Oodiah

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !