Live News

[Blog] Budget et relance économique

En marge de la présentation du Budget 2020-21, Bassoodeosing Jugoo, ex-Senior économiste au ministère du Plan et du Développement économique, fait plusieurs propositions dans divers secteurs pour relancer l'économie. Il propose aussi des contrôles sanitaires rigoureux. En marge de la présentation du Budget 2020-21, Bassoodeosing Jugoo, ex-Senior économiste au ministère du Plan et du Développement économique, fait plusieurs propositions dans divers secteurs pour relancer l'économie. Il propose aussi des contrôles sanitaires rigoureux.

1.    Ressources naturelles et humaines

Face à la pandémie du coronavirus qui a entraîné le confinement du pays et un couvre-feu sanitaire, l’économie s’est retrouvée tout d’un coup paralysée pendant trois mois. Le gouvernement a besoin de se fixer de nouveaux objectifs dans un monde qui a changé de fond en comble pour  la relance de l’industrie manufacturière, la production des biens de consommation pour  la population du pays, l’agriculture moderne et l’exploitation des ressources marines, la consolidation des  services financiers,  le développement de l’économie numérique et l’externalisation, et de prime abord, de faire voler les avions de la compagnie nationale et la réorganisation du tourisme avec un nouveau départ vers les marchées d’outremer, la valorisation de toutes les ressources  naturelles du pays et des îles et soutenir  les entreprises avec un stimulus package productif dans l’immédiat pour chaque secteur. 

La relance se prépare en avance

Sans repenser tous les  secteurs  de la Production Intérieure Brute avec des indicateurs économiques et de l’investissement  dans un nouveau cadre macroéconomique  d’avenir, la mobilisation et le redéploiement des ressources humaines, la substitution de l’importation des denrées  de consommation et de l’industrie textile et de l’hôtellerie, comment mitiger les séquelles de la récession économique et trouver  d’autres marchés à prendre dans un contexte de décroissance généralisée ? L’économie doit être reconstruite sur de nouvelles bases  d’industrialisation, d’innovation, de productivité  accrue et remettre l’appareil productif  sur de nouveaux  rails express  dans une ère nouvelle. En somme comment prendre une avance avant d’autres pays  dans une économie globale avec des avantages comparatifs en termes de haut de gamme de qualité supérieure et à des prix des produits défiant toute concurrence et cela avec la technologie de pointe, la recherche et l’intelligence économique (Ex. : La Chine).

Puisque tous les pays sont à diverses étapes dans le processus  du déconfinement général, la situation globale doit être revue dans la  perspective  de recentrer  l’économie du pays pour atteindre la barre d’une croissance selon les  capacités  et les facteurs de production du pays dans une nouvelle configuration territoriale par région. Quelle stratégie adopter après une analyse rigoureuse des fondamentaux  du développent passé dans tous les secteurs, les nouvelles  réalités qui sont apparues sur le plan international concernant les chaînes de production, les matières premières importées, la baisse du  niveau de revenu du pays, les inégalités sociales, l’éradication  de la pauvreté et l’investissement dans la santé et ses infrastructures pour le future.

Objectifs

  •     Soutenir  les entreprises par un stimulus package productif par secteur
  •     Réaménager le  territoire en régions/districts/zones d’industrialisation et agricoles
  •     Exploiter au maximum toutes les ressources naturelles agricoles et marines
  •     Préparer une nouvelle stratégie pour la relance  économique
  •     Engager la population dans la construction d’un nouveau cadre de vie et de sante’
  •    Constituer un Conseil Économique et Sociale et préparer la relance
  •    Mettre au point un plan clé  de Recherche et de Développent au sein de toutes les institutions

2.    Agriculture

L’autosuffisance et la sécurité alimentaire en produits de base comme la pomme de terre, l’oignon et l’ail local, les céréales, le  lait, le maïs, la nourriture  pour animaux d’élevage, les  grains secs et  une agriculture intensive  dans des villages hydroponiques a mettre à la disposition des entrepreneurs agricoles et de faire baisser les prix des tomates, poivrons, concombres verts, brocolis, aubergines, champignons et fraises. Production de fruits variés en vergers, de limons, plantation de cocoteraies et production de l’huile de cocos et des cosmétiques, une industrie agroalimentaire destinée à satisfaire la demande intérieur, la production et la conservation des produits périssables comme des tomates en surplus, des légumes variées en sachets, de la viande, du poisson, des crabes, et des  crevettes surgelée. Le pays a une grande variété de légumes pour une bonne nutrition et réduire les maladies qui affectent la population.

Objectifs

  •     Stimuler l’économie intérieur pour une autosuffisance et une  sécurité alimentaire 
  •     Faire un inventaire des terres agricoles à exploiter à grande échelle et réduire l’importation 
  •    Exportation accrue des produits de l’agriculture, de  l’aquaculture, et des produits de  l’l’industrie à base de canne à sucre avec un nouveau label de qualité
  •   Promouvoir l’emploi  dans tous les secteurs  de l’économie et une culture de travail, de télétravail et utilisation des plateformes informatiques pour le marketing et le  commerce intérieur et extérieur (ex. Alibaba.com)

3.    Tourisme 

Ayant éliminé les infections du coronavirus par un dépistage en  masse suivi de la vaccination attendu en septembre 2020 ou avant la fin de l’année, la destination Maurice/Mauritius sera de  nouveau à vendre par le slogan «Vacances dans une île au soleil» dans un catalogue illustré pour la saison octobre/novembre 2020, décembre 2020/janvier 2021.

Vu la baisse  du prix du pétrole, il est possible de remettre les avions d’Air Mauritius sur l’axe d'Europe de l’ouest, de l'est et du nord (Paris, Genève, Frankfurt Istanbul, Dubaï), Asie (Inde, Singapore, Corée du Sud) en incluant Maurice  avec des offres «all inclusive» dans  tous les hôtels  pour  des séjours de deux semaines  à des prix forfaitaires pour la réouverture de la saison  octobre/novembre 2020 à décembre/janvier 2021 à boucler en avance par les agences de voyages internationales avec une publicité dans les medias des pays ciblés où la pandémie a été mis sous contrôle. Déjà, toutes les compagnies de croisières sont en ventes promotionnelles en ligne et les agences de marketing recommandent des consignes de voyages aux touristes long-courriers. 

Les compagnies aériennes ne peuvent garder leurs flottes au sol indéfiniment et mettre leur personnel au chômage malgré l’aide massive des gouvernements. Il faut mettre le paquet pour stimuler le tourisme et aller leur offrir des vacances en toute sécurité du point de départ et de retour

Mesures immédiates

  •     Réaménager le planning d’opération de la flotte d’avions d’Air Mauritius par destination après des études éclaires de marché
  •    Aménagement de sièges  à bord à intervalle d’un mètre avec plus d’espace, de  toilettes et de lavabos, nettoyage et désinfection au départ et en escale
  •    Contrôle sanitaire des passagers par des appareils sophistiqués dans un passage vitré de détection de la température à distance et par des caméras thermiques à l’entrée de l’aéroport
  •   limiter à moitié l’occupation du  nombre de sièges 
  •   Service médical à bord dans l’espace business  réserve au personnel navigant
  •   Provision de gants, de masques protecteurs, de  combinaisons, gadgets pour vérifier la température/le pouls (oxymétrie) individuelle dans un kit a chaque passager

Pour assurer la santé et la sécurité’ des touristes une nouvelle brochure en couleur doit être conçue pour  tous les hôtels de 3 a 5 étoiles – certificat médical  du touriste obligatoire au départ du pays, assurance médicale, réservations fermes, prix de séjour tout inclus /billet d’avion, transfert aller-retour de l’aéroport, excursions dans les îles, marches, cyclisme et randonnées à travers le pays

  •  «Vivez  vos vacances dans une île au soleil» sera le slogan phare pour un tourisme vert et de santé.

4.    Environnement

Vu la réduction de la pollution de l’atmosphère suite au confinement du transport routier public et privé et des avions, il y a lieu de maintenir  la propreté des côtes et des plages, d’aménager des pistes cyclistes sur les routes, de contrôler l’émission des gaz polluants néfastes à la santé. Il faut déjà mesurer le degré de pollution dans l’atmosphère des villes et les centres commerciaux, la pureté de l’eau et de la mer, la barrière corallienne, la santé des coraux et la vie marine, l’habitat des poissons et leur reproduction, les parcs marins et des zones humides. Tous les efforts doivent être déployés en termes d’équipements et d’aménagements pour sauvegarder ces acquis naturels après le passage du temps de confinement qui a régénéré la Nature.

Objectifs

  •     Maintenir l’état des plages après le  deconfinement et éviter toute congestion durant les weekends et une surveillance sur miradors
  •    Sensibiliser la population sur la propreté avec zéro déchet plastique sur les plages 
  •    Plan de tri des déchets domestiques aux sources et recyclage
  •    Promouvoir une île écologique et un tourisme vert


5.    Exportations

L’industrie textile a des capacités de production et l’expérience, la technologie et le savoir-faire dans la confection des vêtements de toutes les  saisons et doit faire de l’intelligence économique pour prendre sa place dans le marché mondial qui s’est déstabilisé avec le coronavirus en Chine et doit se tourner vers d’autres producteurs de matières textiles dans des pays de la région (Égypte, Inde, Pakistan) pour soutenir  ses activités d’exportation à  sa clientèle. La même stratégie va être de mise ailleurs pour limiter la délocalisation et la dépendance dans la chaîne de production sur d’autres pays.

Toutes  nos industries allant du sucre et le thé, à la peinture pour l’industrie du bâtiment, le rhum, la bière, le vin, les produits laitiers, les boissons gazeuses, l’eau minérale, l’agroalimentaire, la bijouterie, les poissons des îles, le thon, les fruits tropicaux les letchis, ananas, bananes, mangues, légumes frais, safrans, gingembres, les aubergines et tomates ont le potentiel d’exportation  vers d’autres marchés par une réorganisation centrale de marketing et de promotion en ligne.

Objectifs

  •     Explorer de nouvelles sources d’approvisionnement en matières premières pour le secteur manufacturier
  •     Rechercher de nouveaux marchés pour les produits agricoles et aquacoles, industriels, et textiles haut de gamme et à grande valeur ajoutée

6.  Infrastructures

  •     La construction des infrastructures  sociales, des maisons de retraite pour les personnes âgées et leur gestion par les associations de Senior Citizen, des hôpitaux régionaux et la modernisation de centres de santé avec équipements pour tous les services

Objectif

  •  Élaborer un plan de restructuration des services hospitaliers de proximité par district et inclusion des services gériatriques et gérontologique
  •  Parer à toute résurgence du coronavirus par des infrastructures de quarantaine, d’isolation, de provision de stocks stratégique de masques, de kits sanitaires, d’équipements  de soins intensifs, de combinaisons, visières et de gants pour la protection du personnel hospitalier

7.    Budget 2020- 2021

Un Budget de relance, économique, social, rationnel, rigoureux, et équilibré en maintenant l’État Providence et

  •   Inclure les nouveaux objectifs et 
  •   Un  stimulus package secteur par secteur,
  •   Limiter les investissements du budget capital  aux secteurs santé et social
  •   Éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes
  •   Réduire  les dotations du budget courant  
  •   Contenir les dépenses des corps paraétatiques
  •   Mobiliser des ressources financières du secteur privé et bancaire à des objectifs nationaux

CONCLUSION

Un Conseil économique et social

Le pays a trois mois pour préparer son cadre de relance et relever les nouveaux défis pour son développement  post-coronavirus et mobiliser toutes les instances et parties prenantes dans un grand Conseil économique et social (ex. Conseil Économique, Social et Environnemental en France) pour l’élaboration de son plan de relance et sa stratégie à moyen et long terme. Chaque secteur doit faire une évaluation de ses ressources et élaborer son plan de développement et le soumettre au Conseil selon un calendrier : un mois pour études ; un mois pour préparer le plan de relance et un mois pour son intégration dans un plan national gouvernemental.

Bassoodeosing Jugoo

Ex-Économiste/Senior économiste, Ministère du Plan et du Développement économique

21 /5/2020

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !