Live News

Blanchiment d’argent et fausse déclaration de devises : une ménagère écope d’une amende de Rs 250 000

Elle n’avait pas déclaré toutes les devises qui étaient en sa possession avant de prendre l’avion. Une habitante de Roche-Bois, âgée de 45 ans, a écopé d’une amende de Rs 250 000 devant la Financial Crimes Division (FCD), une unité de la cour intermédiaire. Elle été jugée coupable de blanchiment d’argent et de fausse déclaration de devises. Des délits commis le 9 juillet 2017. 

La quadragénaire avait été interpellée par des officiers de la brigade antidrogue et de la douane à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR), Plaisance. Cela alors qu’elle allait prendre l’avion pour Madagascar. Elle avait en sa possession 17 700 dollars américains. Elle avait été priée de remplir le Cross-Border Currency Declaration Form. Toutefois, elle avait déclaré avoir uniquement 380 euros et 2 300 dollars américains. 

Suite à sa déclaration, les policiers et les douaniers avaient procédé à une fouille de ses bagages. C’est là qu’ils ont remarqué qu’il y avait au total 17 700 dollars américains. L’argent avait été dissimulé dans sept paquets en papier dans les poches de trois pantalons. 

Interrogée sur la présence de ces devises étrangères, l’habitante de Roche-Bois avait déclaré que cet argent lui avait été remis par des proches qui résident au Canada. Elle les avait en sa possession pour son business de vêtements à Madagascar.  

Cependant, la ménagère n’avait pu expliquer pourquoi elle n’avait pas déclaré ces 17 700 dollars américains. Elle avait souligné qu’elle n’avait pas réalisé qu’elle devait tous les déclarer. 

La quadragénaire avait plaidé coupable devant la Financial Crimes Division (FCD) sous deux accusations de blanchiment d’argent et de « making a false disclosure of the amount of currency in her possession to the Director General whilst making a physical cross-border transportation ». 

Casier vierge

Dans son verdict, le magistrat Abdool Raheem Tajoodeen dit avoir considéré le fait que l’accusée a présenté des excuses en cour. Celle-ci, évoque le magistrat, a fait état de sa situation familiale. Elle a déclaré avoir trois enfants sous sa responsabilité depuis le décès de son époux. 

D’autre part, l’instance a aussi noté que la quadragénaire a un casier judiciaire vierge et qu’elle a plaidé coupable, tout en exprimant des remords. Aussi, elle a coopéré avec la police. 

Par ailleurs, souligne le magistrat, l’argent a été saisi par la police. La dame a également nié, dans ses déclarations à la police, que l’argent proviendrait d’une activité liée à la drogue. Il est d’avis que les preuves devant lui n’ont pu établir que la femme serait impliquée dans un réseau de drogue. De ce fait, la cour est d’avis qu’une amende sera justifiée dans cette affaire. 

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !