Faits Divers

Blanchiment d’argent allégué : Wesley Bhadhoodeenkhan réclame la liberté conditionnelle

Wesley Bhadhoodeenkhan Les limiers avaient perquisitionné chez le prévenu suite aux allégations de Louis Nelson Nabab.

Antoine Georgy Wesley Bhadhoodeenkhan, alias Toto, fait face à une accusation de blanchiment d’argent. Il a, par le biais de ses hommes de loi, formulé une demande de remise en liberté conditionnelle. Les débats entourant cette motion ont été entendus, le lundi 8 avril 2019, devant la Bail and Remand Court (BRC). Une décision est attendue le 22 avril .

Une accusation provisoire de blanchiment d’argent a été logée à l’encontre de Toto Bhadhoodeenkhan en février 2017. Une somme de Rs 104 000 avait été saisie à son domicile par la police au cours d’une perquisition. La fouille avait été effectuée en février 2017 suite aux allégations formulées par Louis Nelson Nabab, arrêté pour trafic de drogue.


Toto Bhadhoodeenkhan a, par le biais de ses hommes de loi, formulé une demande de remise en liberté conditionnelle. La police a résisté à la motion. Les débats ont eu lieu, le lundi 8 avril 2019, devant la Bail and Remand court (BRC). Après avoir écouté les plaidoiries des deux parties, la magistrate Shavina Jugnauth fera connaître sa décision le 22 avril 2019.

Toto Bhadhoodeenkhan est représenté par Mes Alvin Juwaheer et Rama Valayden, tandis que la poursuite était menée par Me Pamela Veerabadran- Mudaliar, State Counsel.

Louis Nelson Nabab dénonce Toto

La police a avancé deux points d’objection pour résister à la demande de liberté provisoire de Toto Badhoodeenkhan. L’inspecteur Beerjoo, affecté à la brigade antidrogue, a été appelé à la barre au cours des débats. Ce dernier a affirmé qu’il y a un risque que le prévenu s’enfuit s’il est relâché. Il y a aussi le risque qu’il récidive, selon l’inspecteur.

Aux questions des hommes de loi du prévenu, l’inspecteur Beerjoo a confirmé que l’épouse de Toto Bhadhoodeenkhan a déclaré à la police que la somme d’argent retrouvée à leur domicile était destinée à leur commerce. Elle a expliqué que son époux et elle sont gérants d’une boutique et que l’argent était utilisé pour ce commerce. 

Rappelons que Toto Bhadhoodeenkhan avait été appréhendé par les officiers de la brigade antidrogue en octobre 2017 après huit mois de cavale. Il était recherché depuis février 2017 dans le cadre de l’enquête sur la saisie de 12 749 comprimés de Subutex au domicile de Louis Nelson Nabab à Roche-Bois. Ce dernier avait été interpellé le 24 février 2017 par les limiers de la brigade anti-drogue. Une somme de Rs 17 100 avait également été saisie à sa résidence. La valeur de la drogue est estimée à Rs 31 millions. Interrogé sur sa provenance, Louis Nelson Nabab avait dénoncé Toto  Bhadhoodeenkhan comme étant le véritable propriétaire du stock. Cependant, après avoir balancé le nom du trafiquant présumé, Louis Nelson Nabab ne l’a pas reconnu lors d’une parade d’identification.

L’accusation provisoire de trafic de drogue formulée à l’encontre de Toto Bhadhoodeenkhan avait par la suite été rayée devant le tribunal de Pamplemousses. Ce dernier n’a pas retrouvé la liberté, car une accusation de blanchiment d’argent avait aussitôt été logée contre lui en février 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation