Live News

Blanchiment d’argent allégué : Shahnawaz Caunhye arrêté avec Rs 1, 1 m

Les sacs d’argent saisis par l’Adsu.

L’homme d’affaires, Shahnawaz Yashine Caunhye, 42 ans, a été arrêté dans la journée du mardi 20 octobre. Cet habitant de Pailles est soupçonné de blanchiment d’argent, par les hommes du chef inspecteur Ashik Jagai de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu) de Rose-Hill. Lors d’une perquisition dans son commerce une somme totalisant Rs 1,1 millions a été saisie. 

L’argent était dissimulé dans divers endroits de son magasin, mais pas dans la caisse, ni dans un coffre-fort, selon des sources proches de l’enquête. Mais, en deux sacs dissimulés dans deux caches :  des meubles en vente. Ce qui soutient la thèse d’un acte de blanchiment. Après son interrogatoire, dans la soirée de mardi, à l’Adsu de Rose-Hill, Shahnawaz Caunhye a été placé en cellule policière. L’homme d’affaires a ensuite été remis à l’Independent Commission against Corruption (Icac) pour l’enquête qui se poursuit au Réduit Triangle, ce mercredi 21 octobre. Il devrait faire l’objet d’une accusation provisoire de blanchiment d’argent devant la justice. 

Trois de ses employés ont aussi été interpellés par l’Adsu, mais ont été autorisés à partir mardi après-midi. L’homme d’affaire était dans le viseur de l’Icac et de l’Adsu depuis plusieurs mois, disposant de renseignements indiquant que l’homme d’affaires détenait une forte somme d’argent.  

En juillet 2019, après la saisie d’une série de voitures modifiées par l’Icac, le nom de l’homme d’affaires avait été cité. Son ombre planait sur plusieurs dossiers auxquels les enquêteurs s’intéressaient, dans le sillage des cas de blanchiment d’argent. L’utilisation de véhicules modifiés pour les rallyes et surtout leur financement avait attiré l’attention de l’Icac. Selon des éléments recueillis par l’Icac, le businessman sera confronté à des titres de propriétés portant sur une vingtaine de véhicules.

En août 2007, Shahnawaz Caunhye s’était rendu tristement célèbre pour avoir été arrêté pour avoir « tentative de meurtre » sur un motard, faisant partie d’une escorte officielle du vice Premier ministre d’alors, Rashid Beebeejaun. L’incident s’était déroulé sur l’autoroute à Trianon. Shahnawaz Caunhye avait nié les faits, expliquant qu’il s’empressait d’aller à une clinique privée à Curepipe, car sa mère était tombée malade. Cette affaire avait défrayé la chronique à l’époque.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !