Faits Divers

Blanchiment d’argent allégué : Christelle Bibi veut formuler une nouvelle demande de remise en liberté

Marie Christelle Isabelle Bibi Marie Christelle Isabelle Bibi purge actuellement une peine de neuf mois de prison.

Arrêtée pour blanchiment d’argent, dans le sillage de la saisie record de 157 kg d’héroïne, Marie Christelle Isabelle Bibi demande à formuler une nouvelle motion de remise en liberté conditionnelle. La Bail and Remand Court devra trancher, après avoir pris connaissance des développements dans l’enquête policière. Sa décision est attendue le 1er novembre 2018.

Marie Christelle Isabelle Bibi, âgée d’une vingtaine d’années, a déjà subi deux revers devant la Bail and Remand Court. Ses demandes de remise en liberté conditionnelle ont été rejetées, la dernière en décembre 2017.

Pour formuler une nouvelle demande de remise en liberté conditionnelle, son homme de loi, Me Alvin Juwaheer s’appuie sur le retard de la police à compléter l’enquête. La poursuite, représentée par Me Damodarsing Bissessur, a résisté. Les débats étaient présidés par la magistrate Shavina Jugnauth.

L’inspecteur Lepois, affecté à la brigade antidrogue, a été appelé à la barre, le mardi 16 octobre 2018, dans le cadre des débats. Il a souligné que l’enquête policière dans cette affaire a pris une nouvelle tournure, après que la police a obtenu des informations d’Interpol.

La police mauricienne avait sollicité l’aide d’Interpol concernant les échanges d’appels qui ont eu lieu entre Maurice et l’Afrique du Sud. La dernière information qu’Interpol a communiquée à la police mauricienne remonte à juillet 2018, indique l’inspecteur Lepois.

Ce dernier a affirmé que Marie Christelle Isabelle Bibi a été positivement identifiée par Lucknarain Dookhit, un autre suspect arrêté dans le cadre de cette saisie d’héroïne. Celui-ci a dénoncé la jeune femme comme étant celle qui l’a approché et lui a remis de l’argent, en quatre occasions, pour se rendre en Afrique du Sud pour l’achat des matériaux de construction. Il a soutenu que Christelle Bibi lui a remis Rs 15 000 et 700 dollars comme argent de poche.

Selon l’inspecteur Lepois, l’enquête policière a progressé, bien que des personnes impliquées ne soient pas à Maurice. Il a affirmé que la police a déjà fait des demandes pour des Itemized bills en septembre 2018. Vu qu’il y a également eu des échanges de grosses sommes d’argent, le témoin a déclaré que la police avait déjà fait des demandes de Judges’ Order pour des vérifications de comptes bancaires.

L’inspecteur Lepois a maintenu les deux points d’objection de la police. Pour ce dernier, elle risque de fuir ou de récidiver une fois en liberté et elle risque aussi de manipuler les témoins ou encore les preuves.

Le témoin a aussi fait ressortir que Christelle Bibi est en train de purger une peine de neuf mois de prison pour trafic de drogue. Celle-ci avait aussi écopé d’une amende de Rs 30 000.

Marie Christelle Isabelle Bibi avait été arrêtée, le 23 mai 2017, par la brigade anti drogue pour blanchiment d’argent. Cette Curepipienne avait été décrite comme un maillon important dans le processus de blanchiment de l’argent de la drogue du trafiquant Peroomal Veeren.

  • Made for more