Live News

Blanchiment allégué du tandem Johudarsing-Augustin : l’Icac n’est pas convaincue par les explications fournies par le duo

Jonathan Augustin et Yuvrajsingh Johudarsingh Jonathan Augustin et Yuvrajsingh Johudarsingh

L’Independent Commission against Corruption (Icac) demeure sceptique sur les explications fournies par le duo Yuvrajsingh Johudarsingh - Jonathan Augustin. Depuis deux semaines, ces deux hommes d’affaires se sont retrouvés sous les feux des projecteurs. 

Depuis deux semaines, leur train de vie est mis au grand jour par la commission anticorruption, qui s’attaque à la provenance de leurs biens. Si les deux compères ont expliqué être à la tête d’affaires lucratives, l’Icac veut connaître la provenance de l’argent de chacun, utilisé pour mettre sur pied leur « business ». Jusqu’à présent, les explications qu’ils ont fournies sont qualifiées de « peu convaincantes ». 

C’est par le biais d’une information reçue de manière anonyme à la commission il y a plusieurs mois que l’Icac s’est mise sur la piste de Yuvrajsingh Johudarsingh. Fiché pour délit de drogue à l’Adsu dans le passé, le cas a immédiatement intrigué les enquêteurs. Alors a commencé le travail d’intelligence sur cet individu et son entourage. Lors de cette étape, les biens que possède le tandem n’ont pas laissé insensibles les officiers de la commission. 

Le duo Johudarsing- Augustin a déjà fourni les documents relatifs aux chiffres d’affaires de leurs différentes compagnies. Malgré l’émission d’un communiqué durant la semaine écoulée, l’Icac demeure sceptique. Jonathan Augustin a défendu son intégrité et démenti les présomptions de blanchiment d’argent contre sa personne. 

Dans le sillage de cette enquête, l’Icac a procédé à la saisie d’un bateau appartenant à Yuvrajsingh Johudarsingh et à son partenaire en affaires, Jonathan Augustin. Les deux hommes ont été interrogés « under warning » durant la semaine écoulée. Les enquêteurs ont voulu avoir plus de détails sur ce bateau, dont la valeur est estimée à Rs 5,6 millions. Pour l’Icac, la provenance de l’argent utilisé est une priorité. 

Les enquêteurs espèrent que le duo Augustin-Johudarsingh indiquera la provenance des capitaux ayant été utilisés pour démarrer leurs affaires. Pour l’heure, lors de leur interrogatoire, le duo a fourni des documents relatifs à leurs sociétés. Dans les couloirs de l’Icac, on explique qu’il s’agit uniquement de « 5 % des explications qu’ils attendent » et ces justificatifs sont jugés comme étant « peu convaincants ». 

Demande pour une levée de l’ordre de saisie des avoirs

Le duo a, par l’intermédiaire d’actions judiciaires, réclamé que l’ordre de saisie sur leurs avoirs soit levé. Le clan Augustin-Johudarsingh estime qu’ils auraient déjà fourni les explications à l’Icac. Ils réclament maintenant que leurs biens leur soient rendus. Le paiement pour l’achat du bateau avait été effectué par virement bancaire, cette année-ci. Pour l’Icac, la provenance de l’argent doit être expliqué, preuves à l’appui. 

Pourquoi avoir caché les clés du yacht ?

Les enquêteurs de l’Icac demeurent convaincus qu’il y a anguille sous roche, après le communiqué du clan Augustin-Johudarsingh soutenant qu’il fait injustement l’objet d’enquête portant sur le blanchiment d’argent. Selon les limiers de l’Icac, il doit bien y avoir une raison qui aurait poussé les deux hommes à cacher les clés du yacht dont ils avaient fait l’acquisition pour la somme de Rs 5,3 millions. 

Dans un premier temps, les enquêteurs s’étaient dirigés vers une marina, mais le yacht ne s’y trouvait pas. C’est après plusieurs jours de travail sur le terrain que le luxueux yacht a été retracé par l’Icac. Par la suite, même si le bateau avait été retrouvé, l’Icac n’a pu jusqu’ici en examiner l’intérieur, car les clés demeuraient introuvables.


Jonathan Augustin : Ses transactions financières sur Facebook

application

Alors que sa compagnie a patronné une journée de la saison hippique, Jonathan Augustin ne cache pas sa proximité avec les jockeys du Champs-de-Mars. Il s’affiche fièrement au côté de son cheval et a le goût du luxe. Son train de vie inclut également ses escapades au prestigieux parc d’Atlantis, aux côtés des dauphins et des phoques à Dubaï, un luxe qui n’est pas donné à tout le monde. En octobre 2015, sa société Vocalcom avait patronné l’organisation des courses.

Durant la semaine écoulée, Jonathan Augustin a publié, sur sa page Facebook, des documents liés aux transferts bancaires, notamment des Transfer Debit Advices. Une transaction à hauteur de Rs 2 millions, une autre de Rs 800 000, Rs 500 000 en avril et mai 2019 respectivement. C’était peu après son passage dans les locaux de la commission anticorruption, qui l’avait interpellé pour des explications.


Yuvrajsingh Johudarsingh : un amoureux des courses de motocyclette

yuvrajIl est souvent aperçu dans le milieu des fêtards dans l’Ouest, notamment les boîtes huppées de Rivière-Noire. Le jeune homme d’affaires à succès semble jongler avec la réussite, car il se permet de vivre de sa passion que sont les courses de moto. Se présentant comme le représentant d’une marque internationale de renom spécialisée dans la fabrication de boissons énergétiques, et organisateur de rallye de manière régulière, Yuvraj Johudursingh se retrouve souvent sur son deux-roues pour ces courses. Il a même participé à des compétitions à l’île de La Réunion. Les déplacements à l’étranger, il ne les cachent pas. Sur sa page Facebook, on peut voir quelques photos du jeune homme lors de ses déplacements, notamment à Londres. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor