Live News

Blanchi par la justice : un enseignant envisage d’attaquer l’État

Kaviraj Gokhoola Kaviraj Gokhoola, 30 ans, un enseignant spécialisé en mathématiques.

Après avoir porté pendant quatre ans le lourd fardeau d’une accusation criminelle, il a été blanchi par la justice, mais il ne compte pas rester les bras croisés.

Kaviraj Gokhoola, 30 ans, un enseignant spécialisé en mathématiques, habitant à Rose-Belle, déclare pouvoir enfin respirer une bonne bouffée d’air frais. L’accusation  d’Outrage against an agent of the Civil Authority (Breach of Section 156(1)(3) of the Criminal Code) dont il répondait devant la cour de District de Grand-Port a été rayée. 

L’affaire remonte au 16 février 2015, quand il a été interpellé alors qu’il était à moto. La police lui reproche d’avoir insulté un représentant de l’ordre dans l’exercice de ses fonctions, alors qu’il passait un contrôle de routine. Il aurait dit au policier qui lui demandait son identité : « kifer mo bizin donn mo nom e ki to ete twa pou demann mwa sa... ». 

Mais le professeur nie cette allégation. Il affirme qu’il a été plutôt victime d’un préjugé. Passionné de moto, il possédait un modèle Trail de grosse cylindrée et aussi une combinaison. Il avait travaillé à Rodrigues pendant plus d’un an et y avait acheté cette moto pour faire du moto-cross sur les collines. 

Le jour de cet incident, selon lui, il n’avait pas mis sa combinaison, mais portait un short et un t-shirt et un casque. Il s’était rendu dans un magasin de pièces de rechange à Rose Hill, dans lequel des policiers sont venus l’interpeller. « Il y avait un véhicule de police avec quatre policiers à bord et ils m’ont demandé de présenter mon permis et l’un d’eux m’a demandé si j’avais volé cette moto », explique-t-il.

« Mo dir zot si tou mo papie an reg, kifer zot pe fer sa mo repitasyon pou gate. Zot anferm mwa dan selil ziska 16 er e apre zot less mwa ale e zot met kays Rogue and Vagabond kont mwa. Mo finn Human Rights et monn raport sa britalite la poliss. Lor la zot finn sanz kays la e fer li vinn Outrage », ajoute-t-il.

L’enseignant a plaidé non coupable. Le verdict dans cette affaire est tombé devant le tribunal de Grand-Port, le mardi 10 décembre 2019 et l’affaire a été rayée.  Le jugement déclare : « The Court finds that the Prosecution failed to prove beyond reasonable doubt the charge against the accused. I therefore dismiss the information against the accused ».

Kaviraj, quant à lui, annonce avoir déjà consulté son homme de loi pour porter plainte contre la police pour dommage moral.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !