Live News

Bissoon Mungroo : «Il y a un manque de dialogue au MSM»

Bissoon Mungroo ne compte pas quitter les rangs gouvernementaux, malgré ses désaccords avec la direction actuelle de son parti.

Bissoon Mungroo, fidèle lieutenant de sir Anerood Jugnauth (SAJ) et membre du Mouvement socialiste militant (MSM) de la première heure, affirme « avoir été MSM, être MSM et rester MSM jusqu’à la fin ». Il ajoute : « Au nom de SAJ, je ne peux pas partir. » Il balaie ainsi les rumeurs à l’effet qu’il serait en partance. 

En revanche, s’il reste orange, cela ne signifie pas pour autant qu’il cautionne tout ce qui s’y passe. « Aujourd’hui, il y a un manque de dialogue au sein du MSM », déplore-t-il. Il dit aussi être en contact avec des anciens du MSM ainsi que des « wellwishers » pour que ceux-ci se regroupent au sein du parti afin de faire entendre leur voix et « faire des recommandations pour la survie du parti ».

Bissoon Mungroo ajoute que « ces conseils seront à prendre ou à laisser, mais un conseil devrait toujours été écouté. C’est au chef de décider s’il le prend en considération ou pas, mais il faut au moins qu’il soit disposé à l’écouter. SAJ était quelqu’un qui consultait ses troupes ». 

« Des arrivistes enflamment tout » 

L’ancien membre du conseil d’administration d’Air Mauritius dit regretter que les anciens ne soient plus entendus par la direction. « Ceux qui marchaient avec SAJ ont été éloignés. Ses principes et sa vision pour le pays n’ont pas été maintenus à 100 %. Il est temps que les anciens, ceux qui ont construit le parti et qui y sont restés contre vents et marées, soient consultés. Dans les moments difficiles que vit le MSM, il faut ramener le sentiment de famille au sein du parti qui n’existe plus. Il y a des arrivistes qui enflamment tout. »

« Tout connaître »

Commentant le départ de Sherry Singh de Mauritius Telecom, Bissoon Mungroo avance que ceux qui ont œuvré pour le parti ont été éloignés et des nouveaux, « qui prétendent tout savoir et se déclarent patrons, sont venus ». Or, poursuit-il, quand ils n’y arrivent pas, « ils lavent leur linge sale en dehors alors qu’ils auraient dû le faire en famille ». 

Il a aussi parlé de l’allégation de Sherry Singh sur une demande de Pravind Jugnauth pour permettre une entité tierce de venir greffer ses équipements sur le réseau de Mauritius Telecom pour siphonner des données d’Internautes et d’abonnés. « Il doit prendre ses responsabilités s’il est vraiment sérieux. Le Premier ministre a déjà réagi. C’est à Sherry Singh de décider ce qu’il fera. » 

Les rumeurs du départ de Bissoon Mungroo ont fait surface lorsqu’il a laissé éclater sa colère lors de l’assemblée générale des actionnaires de la State Bank of Mauritius le 21 juillet 2022. « Cela n’avait rien à voir avec le MSM. C’était un problème légal. Le Board de la banque avait convoqué une assemblée générale alors que plusieurs d’entre nous n’avaient été informés que la veille. C’est illégal. Il faut donner au moins 15 jours de préavis. Malgré cela, la réunion a débuté. Mais à la suite de l’intervention de plusieurs personnes, dont moi, la réunion a dû prendre fin et être reportée à une date ultérieure », explique-t-il.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !