Xplik ou K

Bis repetita : elle souhaite divorcer mais le mari est introuvable

Cour suprême

Séparée de son mari depuis onze ans, Marie Désirée Pascaline, 41 ans, une habitante de Terre-Rouge, cherche le divorce officiel. Mais le mari, 40 ans, est introuvable depuis trois ans.

La difficulté, c’est que le mari n’aurait plus de domicile fixe. Selon Marie Désirée Pascaline, il ne vient même pas voir sa fille qui est aujourd’hui âgée de 13 ans.

La quadragénaire a eu recours au département de Legal Aid. Mais comme elle ne s’est pas présentée en cour la dernière fois, le juge lui a fait savoir, à travers une lettre officielle, qu’elle n’est plus éligible à la Legal Aid. Ce n’est qu’après 10 ans qu’elle pourra faire une nouvelle demande.

La femme se plaint d’un manque de moyens pour payer les services d’un avoué ou d’un avocat. Cela suppose qu’elle ne dispose d’aucun autre moyen pour obtenir le divorce.

Selon Me Yousuf Ali Azaree que nous avons contacté,  il a souligné que pour obtenir le divorce malgré l’absence de son mari en cour, la dame doit retenir les services d’un avoué et d’un avocat. Son homme de loi soumettra alors une demande auprès du juge pour qu’un huissier aille déposer la convocation de se présenter en cour à la dernière adresse connue du mari. S’il ne rencontre personne à cette dernière adresse, l’huissier n’aura plus qu’à placarder la notice sur les lieux.

Si l’homme ne se présente toujours pas au tribunal, le juge autorisera la publication d’un communiqué dans la presse écrite. Si l’homme ne réagit toujours pas, il autorisera la poursuite des procédures et la dame obtiendra le divorce.

  • Made for more