Economie

Billets de banque : Rs 692 millions en vadrouille

cash

À l’heure de la fermeture des banques commerciales, le jeudi 31 janvier, ce sont 346 000 anciens billets de Rs 2000 qui manquaient à l’appel. Ce qui représente un montant de Rs 692 millions. Jeudi dernier était le dernier jour pour échanger les anciens billets de
Rs 2000 par de nouveaux, réalisés en polymère et ayant davantage d’éléments de sécurité.

L’exercice d’échange auprès des banques a démarré le 5 décembre 2018.  Il fait suite à la décision de la Banque centrale, avec l’aval du ministère des Finances, de remplacer les anciens billets. L’objectif était de redonner confiance aux Mauriciens après que de nombreux commerces ont refusé de prendre lesdites coupures, compte tenu de nombreuses contrefaçons relevées et pour combattre le blanchiment d’argent.

Au 4 décembre 2018, il y avait Rs 2,5 milliards en billets de Rs 2 000 en circulation. Les Mauriciens disposaient de deux mois pour les échanger. Or,  904 000 billets ont pris le chemin inverse. Au 31 janvier, date-butoir des échanges, on recensait toujours Rs 692 millions qui manquaient à l’appel.

Ce montant interpelle. « C’est surprenant. La somme est très élevée, » indique un banquier sous  couvert de l’anonymat. « Elle est supérieure à toutes nos attentes. »

Les personnes ont-elles oublié la date-limite du 31 janvier pour procéder à l’échanque à n’importe quelle succursale d’une banque commerciale? Le montant total d’un tel oubli ne pourrait atteindre les Rs 688 millions. Un observateur du monde bancaire laisse entendre que l’échange – avec le risque d’être interrogé sur la provenance de ces fonds en coupures de Rs 2 000 – a fait tiquer, voire fuir, ceux qui auraient amassé un pactole par une voie qui ne serait pas légale.

Le lundi 4 février, une mutlitude de détenteurs d’anciens billets de Rs 2 000 ont convergé vers la Banque de Maurice pour procéder à l’échange.  Lors de cette même journée, ils ont été près de 200 personnes à effectuer cette échange. La grosse majorité était venue échanger deux ou trois anciennes coupures de Rs 2 000.

Les conditions d’échange restent les mêmes: soumettre une pièce d’identité, et justifier la provenance de tels fonds, indépendamment du montant. Gare à celui/celle qui tentera de glisser une fausse coupure dans les liasses échangées. Le cas sera immédiatement référé à la police. L’instance a signé un protocole d’accord avec la Banque de Maurice pour lutter contre les crimes financiers.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !