Blog

Billet : député pour 38 jours

Si les électeurs de la circonscription No 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) sont réellement appelés aux urnes le mercredi 13 novembre dans le cadre de l’élection partielle en remplacement à Vishnu Lutchmeenaraidoo, Maurice risque d’être la risée du monde. L’heureux gagnant a de fortes chances de faire son entrée dans le Guinness Book of World Records pour n'avoir été député que pendant 38 jours. 

Le calcul est simple. Il sera élu le 13 novembre et l’Assemblée nationale devra être dissoute le 21 décembre. Plus chanceux que lui tu meurs, car avec ces 38 jours, on lui comptabilise un mandat complet. Si la chance le sourit encore en se faisant élire lors des prochaines élections, il aura un deuxième mandat. Du coup, l’argument de faire prévaloir le jeu démocratique ne paraît nullement logique. Le thermicien Nabil Alami a vu juste en écrivant dans son livre 'Les Phrases Suaves' que la logique individuelle empoisonne la logique collective. Et la logique collective purifie la logique individuelle.

Ce qui laisse présager que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, privilégiera la logique collective. Ceci dit, il est presque certain qu’il va dissoudre le Parlement avant le 13 novembre pour appeler tous les Mauriciens aux urnes dans le cadre des élections générales en décembre ou au début de l’année prochaine. L’empressement d’une « soft launch » du projet Metro Express le 30 septembre semble être une indication. 

En coulisse, les « agwa » ne se lésinent déjà pas sur les moyens pour faire concrétiser des alliances au goût de leur leader. Certains ne se désespèrent pas à pouvoir convaincre le leader du MMM, Paul Bérenger, d’aller terminer sa carrière à la State House. 

Est-ce pour cette raison que ce poste constitutionnel n’a pas été rempli depuis la démission forcée d’Ameenah Gurib-Fakim le vendredi 23 mars 2018 dans le sillage du scandale Alvaro Sobrinho ? D’autres se démènent pour que le PTr accorde un « fair deal » au PMSD. D’autres encore essayent de convaincre Xavier-Luc Duval de faire un come-back au sein de l’Alliance Lepep.

Le pays est bel et bien entré en campagne électorale, non pas pour la partielle au No 7 mais pour les élections générales.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !