Economie

Bilans de Rogers, Medine et UBP : des chiffres en hausse malgré les difficultés qui perdurent

ubp Les revenus d’UBP ont augmenté de 10,8 % pour les trois premiers trimestres de son exercice à fin mars.

Plusieurs entreprises cotées en Bourse publient depuis ces derniers jours leurs comptes trimestriels ou annuels. Trois d’entre elles ont été épluchées : Rogers, Medine et United Basalt Products (UBP).

Rogers réalise 45,3 % de plus de profits après imposition

Les premiers neuf mois de l’exercice financier du groupe Rogers indiquent des signes de progrès. Les revenus à mars 2019 se sont améliorés de 7,1 % pour passer à Rs 7,7 milliards. Les bénéfices après imposition, hors ces éléments non récurrents, ont fait un bond de 45,3 % pour s’afficher à Rs 680 millions. Pour le dernier trimestre à fin mars dernier, la performance du groupe en termes de revenus a crû de 6 % pour s’établir à Rs 2,5 milliards. « Malgré les conditions difficiles qui prévalent dans l’industrie touristique », indique le rapport. 

Les profits après impôts de cette période se sont contractés de 15,2 % passant à Rs 167 millions. C’est attribué à des résultats inférieurs des hôtels du groupe. Les profits après la fiscalité du secteur de l’hôtellerie ont chuté de 96,8 %, passant de Rs 183 millions à Rs 93 millions. Ce secteur a été impacté par le faible taux d’occupation chez Veranda Leisure & Hospitality qui a chuté de 11 % et par des mouvements désavantageux de l’euro et de la livre sterling.

Les marchés desservis par les prestations de la Fintech ont généré des gains de 171,4 % à Rs 19 millions. Ce meilleur rendement a été réalisé par le secteur des services financiers avec une importante croissance du crédit à la consommation et des meilleures performances de Swan.

L’autre filière en progression est celle des logistiques, dont les pertes sont passées de Rs 12 millions à la réalisation de Rs 2 millions de bénéfices après impôts. Le pole immobilier du groupe a avancé de Rs 57 millions à Rs 88 millions. Cela est attribué à des revenus de location agrégés d’Ascencia et de la consolidation de So’Flo en tant que filiale.

Medine : Revenus de l’agriculture en baisse

Le groupe Medine a enregistré une hausse de 5,6 % de son chiffre d’affaires. Pour l’année se terminant à mars dernier, il est passé à Rs 1,5 milliard, soit Rs 77 millions de plus que l’année précédente. Cependant, les revenus du segment agricole ont baissé de Rs 58 millions pour atteindre Rs 677 millions. Ce déclin est dû à une forte dépréciation du prix du sucre à Rs 8 800 la tonne et à un plus faible tonnage de cannes récoltées.

Les activités agricoles ont également été affectées par un rendement inférieur de cultures vivrières en raison de mauvaises conditions tant opérationnelles que climatiques. En revanche, les chiffres du secteur immobilier ont été meilleurs pour atteindre Rs 216 millions grâce à des revenus locatifs et des progrès du portefeuille immobilier. 

Les recettes du secteur des loisirs ont fait un bond de Rs 116 millions pour atteindre Rs 534 millions, soit une hausse de 28%. Cela fait suite aux nouvelles activités de Casela World of Adventures. Les recettes de ce secteur proviennent aussi de l’agence de voyages Concorde que le groupe a acquise en décembre dernier.

UBP s’attend à de meilleurs résultats cette année

Avec le dynamisme du secteur de la construction, le groupe UBP s’attend à une meilleure année financière que celle de 2017-18. Pour les trois premiers trimestres de son exercice à fin mars dernier, le groupe a enregistré une hausse de 10,8 % de ses revenus. Le résultat opérationnel s’est majoré de 28,3 %, passant de Rs 189,6 millions à Rs 243,2 millions. Les profits sont ainsi passés de Rs 136,6 millions à Rs 190,2 millions.

Ces meilleurs résultats sont les produits d’une plus grande efficacité de l’activité principale du groupe et de la vente au détail. L’année précédente, ces filières avaient été affectées par de mauvaises conditions climatiques, d’une baisse de projets et de liquidation du stock.

Bien que les filiales à l’étranger soient confrontées à des difficultés, l’activité cœur du groupe a connu une appréciation. Au niveau agricole, les revenus de la Compagnie de Gros Cailloux Ltée pour ce dernier trimestre ont été affectés par une baisse des recettes du sucre, une évaluation juste défavorable des cannes à sucre et d’autres plantes et par une hausse des débiteurs provisionnés.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !