Magazine

Bien-être : quand les entreprises se donnent corps et âme

Massage, arts martiaux, exercices de fitness, yoga et atelier holistique sont des activités que proposent les prestataires de bien-être aux entreprises. Ainsi, elles viennent vers les employés pour qu’ils prennent soin de leur santé, ce qui aide à accroître leur productivité.

NU Spa propose des massages pour détendre les muscles surtout chez ceux qui travaillent sur ordinateur.
NU Spa propose des massages pour détendre les muscles surtout chez ceux qui travaillent sur ordinateur.

Depuis 2014, Shaolin Mauritius propose le programme « Maitrise de soi et la zénitude » aux entreprises. Des compagnies, à Maurice comme à l’étranger, optent pour ce programme. « En entreprise, on trouve beaucoup de cas des douleurs chroniques liées au travail assis devant son ordinateur ou bien souvent en raison d’un style de vie plutôt sédentaire. Il y a dix ans, j’ai souffert de mon dos, en raison d’une hernie discale au niveau du nerf sciatique. Et ma mobilité a été réduite, provoquant un arrêt de travail. À la suite d’un long traitement médicamenteux lourd et à la veille d’une chirurgie, j’ai opté pour la médecine traditionnelle chinoise : l’acuponcture avec des séances de taïchi et de qi gong pour ma rééducation. Aujourd’hui guérie, il est de mon devoir de partager une hygiène de vie qui m’a aidée à surmonter ces douleurs chroniques », raconte Alexandra Ho, fondatrice de Shaolin Mauritius.

Le programme « Maitrise de soi et la zénitude » allie le physique, le mental et la spiritualité. Le cours est dispensé en tandem avec un maître Shaolin. Ce n’est pas une classe de kung-fu traditionnelle, mais plutôt une expérience des arts martiaux, comme art de vivre.

« Les arts martiaux nous apprennent l’autodiscipline, la rigueur, être confortable en dehors de sa zone de confort et la persévérance. Un mental de fer se construit et tel un muscle, il doit être travaillé, mis à l’épreuve et renforcé », explique-t-elle. 

Au-delà du fitness physique pour évacuer le stress, s’oxygéner, améliorer la circulation, la souplesse et la coordination ambidextre, les participants apprennent à forger leur caractère. Ils sont appelés à être solides et résilients, à cultiver les bonnes habitudes et attitudes. Ils développent des automatismes pour une meilleure maîtrise de soi, à travers les arts martiaux.

Selon Alexandra Ho, la méditation et la philosophie Shaolin sur la zénitude enseignent à être plus à l’écoute de soi et à se centrer sur les valeurs, à cultiver la positivité et à se détacher des situations toxiques.

« Il faut dire que les arts martiaux restent un domaine fermé, populaire surtout parmi les adeptes. Et bien souvent la connaissance générale des arts martiaux se limite à ce que nous voyons dans les films de kung-fu avec Bruce Lee, Jet Li, Jackie Chan et Ip Man. Mon objectif est de démocratiser les arts martiaux, en les rendant accessibles, surtout en entreprise tout en gardant leur authenticité et en préservant leur culture millénaire », dit-elle.

Chaque projet est unique et taillé selon la demande du client. Cela peut être en formule : atelier d’une journée ou Residential Masterclass. Cette dernière est une retraite résidentielle (soit une nuit/deux jours) pour une expérience plus profonde. Des vêtements adaptés pour le sport ou l’habit traditionnel du moine Shaolin sont recommandés. 

NU Spa, pour sa part, propose des massages. Le service intitulé : Wellness Day a été lancé lors du salon prêt-à-partir, en octobre 2018. Neelesh Haulkhory, directeur de NU Spa soutient que la Wellness Day peut faire partie d’une activité teambuilding. « Une entreprise, qui nous a sollicités en début de mars de cette année, nous a confié que ces massages étaient un moyen pour récompenser les employés qui ont fourni des efforts durant l’année écoulée », indique-t-il. 

Deux formules sont mises en avant : 30 ou 45 minutes. Le soin de 30 minutes comprend massage de la tête, de la nuque, des épaules et de la main. Celui de 45 minutes comprend massage de la tête, de la nuque, des épaules, de la main et du dos.

Alexandra Ho de Shaolin Mauritius propose « Maitrise  de soi et la zénitude » aux entreprises.
Alexandra Ho de Shaolin Mauritius propose « Maitrise de soi et la zénitude » aux entreprises.

« Les massages, avec ou sans huiles, aident à détendre les muscles, à relâcher les nœuds et à décompresser. Les massages ne sont pas de longue durée, car le but est de permettre à l’employé d’être plus productif et de préserver sa concentration. Les nœuds, s’ils ne sont pas soulagés, risquent de s’accumuler et de provoquer le torticolis. Ceux qui travaillent sur l’ordinateur doivent également détendre leurs mains pour éviter des complications », dit-il. Une infusion et des biscuits sont offerts après le soin. Des lingettes sont fournies à ceux optant pour un massage avec de l’huile essentielle. 

Dépendant du nombre de participants, la Wellness Day peut s’étirer sur deux jours. Neelesh Haulkhory explique que NU Spa procède d’abord à une visite des lieux pour avoir une idée du nombre d’accessoires et de thérapeutes nécessaires. Pour un massage de 30 minutes, le forfait est à Rs 800 par personne pour minimum dix participants.

Formatrice certifiée auprès de la Mauritius Qualifications Authority, la thérapeute énergéticienne et cranio sacrale, Sophie Sew propose un programme d’éveil des sens. Sa formation remet la responsabilité individuelle au centre de toute entité et démarche professionnelle. Elle propose « une approche holistique » pour le corps, l’esprit et l’âme.

« Le travail est désormais un vecteur d’épanouissement et de réalisation de soi : il donne un sens à la vie et permet de se sentir utile. La question du bien-être et de la qualité de vie au travail prend donc tout son sens. »

Sophie Sew met l’accent sur un programme d’éveil des sens pour les entreprises.
Sophie Sew met l’accent sur un programme d’éveil des sens pour les entreprises.

Selon la thérapeute, le bien-être dépend de nombreuses dimensions telles que le management, la relation à la vie privée, le rythme de travail, les relations entre collègues ou encore la sensation d’être utile. 
« Pour viser ce sentiment d’équilibre, de sérénité et de bonheur, il faut alors se soucier autant du corps que de l’esprit et les satisfaire. Et c’est là que les choses se compliquent. Burn-out, burn-in, bore-out et brown-out, sont de nouveaux fléaux. Des syndromes d’épuisement professionnel, de perte de motivation, de frustration, d’ennui et de désengagement. Il est possible de les prévenir en investissant dans la formation et le développement de compétences. »

Sophie Sew propose plusieurs moyens concrets pour maîtriser son rôle professionnel, apprendre à s’observer, mieux se comprendre, exprimer ses émotions, développer sa capacité à s’accepter et se libérer du poids du passé.

« Mon approche en tant que thérapeute et coach me permet d’utiliser de nombreux outils qui libèrent les blocages du passé afin d’avancer. »

Ses séances durant deux journées s’adressent à toute personne qui veut apprendre à mieux se connaître et à comprendre les autres, pour mieux communiquer. Du manager qui cherche à créer une meilleure cohésion d’équipe, au commercial qui veut communiquer plus efficacement avec ses clients, en passant par le salarié qui veut rééquilibrer ses relations professionnelles.


Kristy Siew, Human Ressource Manager au Domaine Labourdonnais : «Notre objectif est avant tout de créer une expérience authentique et mémorable»

Kristy Siew
Le Domaine Labourdonnais a choisi le thème « J’accepte la grande aventure d’être moi », pour un atelier holistique dédié aux employés.

C’est autour du thème « J’accepte la grande aventure d’être moi » que le Domaine Labourdonnais a réuni ses employés le temps d’un atelier holistique de quatre heures animé par la thérapeute Sophie Sew.
« Nous accordons une grande importance au bien-être des employés. Notre objectif depuis deux ans et pour les années à venir est de leur permettre de comprendre et de vivre pleinement nos valeurs : orientation client, originalité, travail d’équipe, innovation et environnement. Nous voulons avant tout créer une expérience authentique et mémorable », explique Kristy Siew, Human Ressource Manager.

Le Domaine de Labourdonnais qui compte 275 employés organise régulièrement des activités pour eux. L’année dernière, tous les employés étaient invités à une pièce de théâtre mise en place par la troupe Komiko pour rappeler les valeurs de l’entreprise. Cette année l’entreprise réserve plusieurs autres surprises à ses employés.

« Nous souhaitons que les employés se sentent bien tous les jours et, qu’à leur tour, ils transmettent ce bien-être à tous les visiteurs du Domaine Labourdonnais. Grâce à cet atelier, Sophie Sew nous a transmis des émotions et des sentiments parfois plus forts que les mots », fait ressortir Kristy Siew.


Sonia Leong Son, coach de fitness et aqua coach : «Une tendance qui remonte à une dizaine d’années»

Sonia Leong Son« Les entreprises aux États-Unis ou en Angleterre mettent l’accent sur le bien-être de leurs employés depuis plus de deux décennies. Quand j’ai commencé à proposer des exercices de fitness aux entreprises locales, elles hésitaient. Je me munissais des documents qui indiquaient que les entreprises qui pensent au bien-être de leurs employés font des profits de plusieurs billions de dollars », dit Sonia Leong Son, coach de fitness et aqua coach.

Cela fait 32 ans qu’elle exerce dans le domaine du fitness. Elle fait ressortir que les employés qui bénéficient des activités physiques sur leur lieu de travail sont moins malades et deviennent plus productifs. « De ce fait, il y a moins de dépenses médicales et moins d’absences. Au final, la compagnie est gagnante », indique-t-elle.  

Elle a proposé des activités de fitness à deux banques et à une usine de textile dans le passé. « Le bien-être en entreprises est une tendance qui date de cinq à dix ans à Maurice », estime-t-elle. Certaines compagnies paient à moitié et d’autres ne fournissent que l’emplacement et les employés paient. Sonia Leong Son trouve toutefois que certaines entreprises ne disposent pas des structures appropriées pour permettre aux salariés de pratiquer une séance d’exercices.

« Les activités proposées dépendent donc des équipements disponibles. La danse et le body combat sont privilégiés, car ces activités nécessitent peu d’accessoires. J’étais donc limitée dans la diversité des activités », explique-t-elle. Pour la coach de fitness, plus on varie, plus le corps se présente comme un défi.

« Au début, vous allez perdre de poids rapidement, puis le corps arrivera à un point où il sera difficile de continuer à éliminer. De plus, le risque de se blesser augmente. Mais en variant les activités, nous travaillons les différentes parties du corps différemment », ajoute-t-elle.

De surcroît, une session d’une heure ne suffit pas pour atteindre les résultats escomptés. Il faut au moins deux à trois séances par semaine. « Je conseille aux employés de marcher, de nager ou faire du vélo », dit-elle. Le forfait est à partir de Rs 500 par employé par mois.


Annick Rave Meerun, responsable de communication chez HSBC : «Il est impératif pour nos employés d’être bien dans leur peau…»

Chez la HSBC, le programme de bien-être touche à cinq aspects cruciaux de la vie des employés.
Chez la HSBC, le programme de bien-être touche à cinq aspects cruciaux de la vie des employés.

Le bien-être des employés a toujours occupé une place centrale dans la politique interne de la Hongkong and Shanghai Banking Corporation (HSBC). 

« Cela s’est renforcé depuis que le groupe a lancé un programme de bien-être très étoffé il y a deux ans. Il couvre cinq aspects cruciaux de la vie des employés : la santé physique, le style de vie et les loisirs, la stabilité financière, le développement professionnel et les valeurs et la culture d’entreprise. Il est impératif pour nos employés d’être bien dans leur peau pour donner le meilleur d’eux-mêmes au travail », dit Annick Rave Meerun, responsable de communication chez HSBC.

Pour elle, un employé heureux et bien dans sa peau est plus enclin à prolonger sa carrière au sein de la compagnie qui l’embauche, « cela a été prouvé scientifiquement ».

La responsable de communication explique que la HSBC dispose d’un comité sportif bien établi qui gère une salle de gym et organise régulièrement des activités de loisirs et des compétitions internes.

« La salle de gym a été nouvellement rehaussée et compte des équipements sophistiqués. Elle est actuellement très bien fréquentée d’autant que les abonnés ont aussi l’option d’un service personnalisé par un coach qui les aide à atteindre leurs objectifs », ajoute-t-elle. Les circuits, l’aérobic, les exercices de musculation et les étirements sont les plus en demande.

« L’accessibilité et la flexibilité des horaires sont des facteurs de motivation. Elles permettent aux employés d’agencer leur emploi du temps et de profiter du gym à leur convenance. Certains viennent tôt le matin, d’autres y vont à l’heure de la pause déjeuner. Les plus téméraires restent l’après-midi pour un entrainement plus intense. C’est au choix. Il faut aussi reconnaître l’apport indéniable du coach personnalisé qui ajoute la dimension de se sentir “cared for” qui motive davantage », poursuit-elle. Les activités sont organisées tous les jours sauf le dimanche. « Elles sont payantes, mais à un taux préférentiel », indique Annick Rave Meerun.

Les circuits, l’aérobic, les exercices de musculation et les étirements sont très demandés par les employés de la HSBC.
Les circuits, l’aérobic, les exercices de musculation et les étirements sont très demandés par les employés de la HSBC.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !