Live News

Bhoomawtee Palakdhari, 91 ans : «Lontan, lavi ti pli fasil»

S’occuper de ses bêtes lui procure beaucoup de plaisir, confie Bhoomawtee.

Dans la famille de Bhoomawtee Palakdhari, on est éleveur de bétail de génération en génération. Aujourd’hui âgée de 91 ans, cette habitante de Tranquebar, s’occupe encore de ses bêtes avec l’aide de ses enfants. Une activité qui, confie-t-elle, lui permet de garder la forme.

Bhoomawtee Palakdhari est née, il y a 91 ans, à Montagne-Blanche.  À l’âge de 16 ans, elle s’est mariée et s’est installée à Tranquebar. Son époux exerçait à la fois comme éleveur et charretier. Certes, il y avait des hauts et des bas, mais la vie était agréable. « Sa lepok la, lavi ti pli fasil. Bann zafer pa ti ser. Enn dipin sardinn ti kout 5 sou », dit-elle. 

Grâce à son métier d’éleveuse de bétail, elle a grandi ses sept enfants. « Nous avons eu trois garçons et quatre filles. Nous n’avons jamais eu de problèmes avec eux, car ils nous respectaient. Ils nous aidaient durant les vacances scolaires. Ils allaient chercher de l’herbe pour les animaux sur le flanc de la montagne, ainsi que du bois qu’on vendait aux personnes qui cuisinaient sur le réchaud. Le paquet se vendait entre Re 1,50 et Rs 2,00. On économisait cet argent pour acheter de la nourriture. Une charrette de fumier coûtait Re 1 et il fallait débourser 10 sous pour un quart de litre de lait et 50 sous pour le litre », se souvient-elle avec nostalgie.

M’occuper de mes bêtes me permet de  garder la forme»

Bhoomawtee et son époux économisaient le moindre sou. C’est ainsi qu’ils pouvaient offrir à leurs enfants quelques moments de détente, comme le cinéma. Le billet pour une place en seconde coûtait 50 sous et il fallait compter Rs 2,00 pour le balcon.

La nonagénaire raconte que longtemps, la discipline et le partage étaient les clés de cette vie paisible. Ainsi, quand il y avait un mariage ou des funérailles, tout le monde mettait la main à la pâte. La complicité était visible. 

Elle ajoute qu’il n’y avait pas autant de fléaux qu’aujourd’hui. Pour Bhoomawtee, la vie actuelle est très difficile et il faut faire preuve d’une grande prudence. 

Aujourd’hui encore, malgré son grand âge, Bhoomawtee s’occupe de ses bêtes. Elle peut compter sur son fils aîné Nandan. Celui-ci, âgé de 72 ans, lui donne un coup de main dans ses tâches quotidiennes. « Cela me permet de garder la forme », souligne-t-elle.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !