Live News

Betamax : «Do not make any stupid move», dit Xavier-Luc Duval au gouvernement

« Do not make any stupid move », a lancé le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval au gouvernement. Il commentait la sentence du tribunal d’arbitrage singapourien dans l’affaire Betamax condamnant l’Etat mauricien à rembourser Rs 4,5 milliards à Veekram Bhunjun. C’était ce lundi 12 juin lors des débats budgétaires au Parlement. Xavier-Luc Duval demande au gouvernement de négocier avec la firme Betamax dans l’intérêt du public. 

Donnant le coup d’envoi des débats sur le Budget 2017-18, Xavier-Luc Duval a affirmé que le Grand oral du ministre des Finances a été présenté dans un contexte d’instabilité sociale et politique.

D’abord, le leader de l’opposition a énuméré une « série de scandales » qui ébranle actuellement le gouvernement. Selon lui, le Budget n’a pas de vision et laisse le public indifférent. 

Xavier-Luc Duval a aussi remis en question l’introduction d’une Negative Income Tax. Il a déploré qu’aucune mention du salaire minimum, du Brexit ou encore du vieillissement de la population n’ait été faite dans le Budget.  

Le leader de l’opposition a exprimé ses craintes quant à la dette publique. Il a aussi soutenu que les  lignes de crédit ne sont pas en notre faveur.

L’environnement, le CEB, la bonne gouvernance ou encore la lutte contre la pauvreté ont été laissés sur la touche, a déploré Xavier-Luc Duval, qui a aussi évoqué ce qu’il qualifie de confusion autour du Metro Express annoncé dans le Budget. 

Sur le dossier de la drogue, le leader de l’opposition a soutenu qu’il faut combattre ce fléau, surtout les drogues synthétiques qui ont envahi plusieurs régions du pays.

Xavier-Luc Duval a réclamé des élections générales anticipées et a lancé des piques au député Ravi Rutnah.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !