Live News

Berline de Laurette : Le coffre ne peut être ouvert qu’avec la clé à télécommande 

La BMW de Bruneau Laurette a été mise sous scellés aux Casernes centrales

Interrogé sur la manière d’ouvrir le coffre de la berline immatriculée JR 12 dans laquelle la Special Striking Team dit avoir trouvé de la drogue, Bruneau Laurette a confirmé qu’il faut la clé à télécommande pour y accéder. La MCIT essaie d’y voir plus clair dans les allégations formulées par l’activiste et celles de l’unité de police. 

Bruneau Laurette était dans les locaux de la Major Crime Investigation Team (MCIT) le mardi 8 novembre 2022. Il a participé à une parade lors de laquelle Joany Raymond l’a identifié comme étant celui à qui il a vendu sa berline immatriculée JR 12 (voir encadré). Voiture dans laquelle la Special Striking Team dit avoir trouvé 46 kg de haschisch et 700 g de drogue synthétique, le tout d’une valeur marchande de Rs 230 millions, le vendredi 4 novembre 2022. Peu avant 13 heures mardi, Bruneau Laurette a été conduit près de la berline qui a été mise sous scellés aux Casernes centrales. 

L’activiste a confirmé, sur enregistrement vidéo, que le coffre ne peut être ouvert qu’avec la clé à télécommande lorsqu’il a été interrogé à ce sujet par les enquêteurs. La Special Striking Team a affirmé que lors de la descente du vendredi 4 novembre 2022, elle n’arrivait pas à ouvrir le coffre du véhicule dans un premier temps. Bruneau Laurette aurait ensuite reçu l’ordre de l’ouvrir. Pour les hommes du SP Heman Dass Ghoora de la MCIT, il est clair que le coffre n’aurait pas pu être accédé par un individu n’ayant pas en sa possession la clé à télécommande. Un élément qui les pousse à écarter graduellement la thèse selon laquelle la drogue aurait été planquée dans le coffre par la Special Striking Team, argument évoqué avec insistance par Bruneau Laurette depuis son arrestation. 

Mardi, l’activiste a également été invité à expliquer comment il a été informé de la présence de la drogue dans sa voiture le vendredi 4 novembre, alors qu’il était dans sa maison à Petit-Verger, Saint-Pierre. Une inspection du véhicule a aussi eu lieu en présence d’éléments du Forensic Science Laboratory et du Scene of Crime Office. Dans les jours à venir, la MCIT réceptionnera l’enregistrement vidéo de l’opération du 4 novembre. Ce qui devrait lui permettre d’y voir plus clair entre les accusations formulées par Bruneau Laurette contre la Special Striking Team et celles faites par cette unité contre l’activiste.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !