Live News

Bérenger : «Pas question que nous présentions des excuses, Bhagwan et moi»

« Pas question que nous présentions des excuses, Rajesh Bhagwan et moi ». Propos de Paul Bérenger face à la presse ce matin, lundi 5 avril. Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), qui avait à ses côtés le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, du Parti mauricien social-démocrate, et le député de l’opposition Nando Bodha, commentait la décision du Speaker, Sooroojdev Phokeer, de le suspendre lui, de même qu'Arvin Boolell et Rajesh Bhagwan, du reste de la session parlementaire. Ce, à moins qu'ils ne présentent leurs excuses au président de l'Assemblée.

Paul Bérenger affirme que plusieurs options s’offrent à lui et aux deux autres députés suspendus. Parmi, le recours à la justice. Il indique que ses hommes de loi ainsi que ceux de Rajesh Bhagwan et d'Arvin Boolell, se rencontrent cet après-midi pour décider de la marche à suivre. 
 
Paul Bérenger affirme toutefois que cela dépendra d’Arvin Boolell et du Parti travailliste (PTR) en ce qu’il s’agit de l’action envisagée par le député rouge. 

Arvin Boolell, député du PTR, ainsi que Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan, du MMM, ont été expulsés de l’Assemblée nationale dans l’après-midi du mardi 30 mars. Ce, pour avoir contesté un « ruling » du Speaker de l’Assemblée nationale.
 
Sooroojdev Phokeer avait ordonné que la question de Patrick Assirvaden, adressée au ministre des Affaires étrangères, Alan Ganoo, la semaine dernière, soit enlevée des enregistrements officiels de l’Assemblée nationale.

La question était axée sur Showkutally Soodhun en tant qu’ambassadeur de Maurice en Arabie saoudite. Selon Sooroojdev Phokeer, cette question porte atteinte aux relations diplomatiques entre les deux pays.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !