Live News

Bérenger : «J’ai toujours été en faveur d’une opposition unie mais pas à n’importe quelle condition…»

« À l’heure actuelle, il n’y a aucuns pourparlers entre le Parti Travailliste et le MMM », a affirmé Paul Bérenger lors d’un point de presse à l’hôtel Hennessy Park ce samedi matin. 

Commentant la sortie de Maurice de la liste grise du GAFI, leleader du MMM affirme que « C’est bien mais le pays figure toujours dans la liste noire de l’Union Européenne». Selon lui, c’est la faute du gouvernement. « Cela a causé énormément de dégâts depuis février surtout pour lescompagnies offshore. Et là, nous allons veiller au grain à ce que l’ICAC etautres institutions fassent leur travail parce que le danger d'un relisting esttoujours là », a-t-il dit. 

Au sujet du rapport PRB, Paul Bérenger trouve qu’il a été bien mal reçu dans les milieux concernés. 

Par rapport aux élections municipales, il affirme que l’Entente de l'Espoir se prépare et que la liste des candidats n’a pas encore finalisée. Paul Bérenger acommenté l’Offshore Petroleum Bill qui sera présenté à l’Assemblée nationale cemardi 26 octobre. Il soutient qu’il ne faut pas expédier cette loi en un jour uniquement. « Le timing est très mauvais.Car Maurice va à contre-courant de la COP 26 dont l'objectif est de réduirel'utilisation du charbon. Cela donne une mauvaise image du pays. Le danger quela COP 26 débouche sur un échec est réel. Quand nous regardons les chiffres, c'est effrayant. Avec la production charbon, nous allons dépasser les limitesautorisées. Depuis quelques jours, nous subissons une crise d'énergie. Les prix ont considérablement augmenté. C’est terrible et dramatique », fait-il ressortir. 

Il a aussi évoqué le contrat que Maurice avait octroyé à une firme française pour la recherche des produits pétroliers dans nos eaux territoriales. Mais que les travaux de cette entreprise n’ont jamais démarré et cette entreprise est en faillite. « On ne sait rien de cette firme et qui sont ceux qui sontderrière cette entreprise », soutient-il. 

Le leader du MMM pense que le Premier ministre doit prononcer « un discours solide avec toutes les explications nécessaires. Car, c’est un dossier clé et très important qui comporte aussi des dangers ». 

Et de conclure en disant : « Sirman dan parlman, zot pou faire moi causer minuit . Nigeria ine fini dans catastrophe ek pétrole avec corruption. Bisin ena enn grand débat autour de ça ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !