Live News

Bérenger : «Avec Covid, nou pou mars lor dife à partir 1er oktob si nou pas pran précautions»

Ce samedi lors de la rencontre de la Plateforme de l’Espoir, le leader du MMM, Paul Bérenger, a évoqué la réouverture de nos frontières le 1er octobre prochain. Selon lui, il est important de tirer des leçons de ce qui se passe à Singapour et aux Seychelles. Prenant pour exemple la réouverture des Seychelles en mars 2021, il soutient que malgré que ce pays ait un taux de vaccination de sa population plus élevée que Maurice, le nombre de cas de contamination à la Covid-19 et le nombre de décès ont été multiplié par 10 depuis la réouverture de ses frontières. Malgré tout, les Seychelles ciblent 150 000 touristes cette année.

À six jours de la réouverture de nos frontières, le gouvernement et la population ont le devoir, déclare Paul Bérenger, de redoubler la vigilance et de prendre les précautions nécessaires par rapport à la Covid-19. 

« Nou pou mars lor dife à partir 1er oktob, nou bisin pran plis précautions pou Covid » a-t-il fait ressortir. Paul Bérenger a aussi évoqué la décision du gouvernement de procéder à l’administration de la troisième dose de vaccin contre la Covid-19 à la population. Selon lui, il faut que cela soit fait en fonction des recommandations d’experts et des études scientifiques afin de ne pas mettre notre population en danger.
 
Lors de ce point de presse de la Plateforme de l’Espoir, le leader de l’opposition Xavier Luc Duval a condamné, lui, fermement les propositions du président de la République concernant les nominations à l’Electoral Supervisory Commission et à l’Electoral Boundaries Commission. Selon lui, ce serait une mise à mort de la démocratie. Car, la délimitation des circonscriptions a toute son importance lors des élections. Pour Xavier Luc Duval, ces deux institutions sont menacées.
 
Quant à Nando Bodha, il a évoqué la rentrée scolaire prévue le 18 octobre prochain. Pour que cela se fasse dans de bonnes conditions, il lance un appel pour le dialogue entre le personnel enseignant, non-enseignant, et les autorités pour éviter les traumatismes que subissent les parents et élèves par rapport aux risques d’infections à la Covid-19.  Il a aussi commenté les résultats des examens de la Higher School Certificate pour 2020-2021.
 
Nando Bodha a évoqué les cas des élèves qui ont eu des soucis au sujet de leurs résultats remis par Cambridge. « Il faut que la liste des lauréats et celle des classés soient revues. Toutefois sans pénaliser les lauréats par rapport à leurs bourses d’études. Des bourses additionnelles doivent être allouées par le gouvernement pour changer la donne », a-t-il déclaré.

Il a aussi commenté la date de paiement des pensions pour les personnes âgées. «  Il faut un retour à l'ancien système,pour ne pas pénaliser ces personnes qui comptent sur cet argent pour acheter des médicaments entre autres », a-t-il ajouté. Et en ce qui concerne l’attaque des deux rottweilers sur un jeune homme, il soutient que le First Schedule de la loi par rapport aux Dangerous Dogs doit être revu afin que la police puisse prendre plus de sanctions vis-à-vis des propriétaires.  

De son côté, Roshi Bhadain s’est prononcé sur le dossier  d’Air Mauritius. Pour lui, c’est un accaparement qui se fait par le gouvernement au pouvoir. Et que ce n’est pas la Covid-19 qui en est la cause du crash d’Air Mauritius. Le fil conducteur serait les opérations depuis 2016. Il pointe du doigt Mike Seetaramdoo, Sherry Singh, l’administrateur Sattar Hajee Abdoullah et maintenant Ken Arian, des proches de la Kwizin pour faire tourner Air Mauritius.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !