Live News

Bénéfice tiré du trafic de drogue : la FIU réclame Rs 92 M au couple Chowrimoothoo

Curly Chowrimoothoo lors d’une précédente comparution aux assises.

La Financial Intelligence Unit (FIU) souhaite confisquer les biens acquis au moyen de trafic de drogue par Curly Chowrimoothoo, alias Ti Nana, et sa femme, Marie Samantha Nadia Chowrimoothoo. L’unité a saisi la Cour suprême.  

Elle souhaite récupérer un montant égal à la valeur de la drogue saisie chez le couple Chowrimoothoo. Cela, à sa résidence à Cité Kenne-dy, Quatre-Bornes, le 18 mai 2016. La Financial Intelligence Unit (FIU) a ainsi logé une motion en ce sens devant la Cour suprême. Une motion appelée le lundi 17 janvier 2022 devant la Chef juge Rehana Mungly-Gulbul. 

La motion est dirigée contre le trafiquant de drogue, Curly Chowrimoothoo, et sa femme Marie Nadia Samantha Chowrimoothoo. Les deux ont été escortés, par les éléments de la Special Supporting Unit (SSU), en Cour suprême. Mari et femme ont annoncé vouloir retenir les services d’hommes de loi dans l’affaire. La motion a ainsi été renvoyée au 7 février 2022. La FIU est représentée par Me Sultan So-hawon, avoué. 
La FIU a présenté un affidavit dans le cadre de sa demande. Il s’agit d’un affidavit juré par le Senior Investigator, Bhimsen Ummur, de l’Asset Recovery Investigation Division de la FIU. Celui-ci fait valoir  que la demande de confiscation des biens des Chowrimoothoo est basée sur la valeur de la drogue retrouvée en leur possession.  

Coupable aux assises

Le Senior Investigator déclare dans le document que, le 23 mai 2016, l’adjoint au commissaire de police, chargé de la brigade antidrogue, a transmis à la FIU, un rapport au nom de Marie Samantha Nadia Chowrimoothoo. Celle-ci a été arrêtée le 18 mai 2016 au cours d’une perquisition de police à sa résidence. Les policiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont saisi dans l’une des chambres, environ 6,1 kilos d’héroïne. La valeur marchande de la drogue est d’environ Rs 92 280 000.

Plusieurs personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête de police sur cette saisie de drogue. L’enquête a également révélé que la drogue a été transportée de Madagascar par voie maritime à Maurice dans un yacht. 

La FIU, soutient le Senior Investigator, a demandé et obtenu du juge en référé, le 21 mars 2016, un ordre de saisie provisoire du yacht en question, d’un bateau de plaisance et d’une 4x 2. Aussi, elle a demandé et obtenu, le 2 février 2017, un deuxième ordre de saisie provi-soire de la somme de Rs 345 508, détenue par Marie Nadia Samantha Chowrimoothoo à la Mauritius Commercial Bank (MCB). 


 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !