Live News

À Beaux-Songes : il agresse sa nièce de quatre ans à coups de sabre

Louis Brunel Louis Brunel avoue son geste.

Ce cas a choqué plus d’un dans la région de Beaux-Songes. Une fillette de 4 ans a été agressée à coups de sabre dans l’après-midi du jeudi 10 octobre. L’état de santé de la fillette est jugé critique. Elle est admise aux soins intensifs de l’hôpital Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC), à Candos.

C’est la consternation au domicile de la famille Odette à Beaux-Songes. Pour la mère de l’enfant, « se enn lespri kriminel ki finn fer li fer sa ar sa zanfan-la». Le présumé agresseur n’est autre que Louis Brunel Jertrude, l’oncle de la fillette, âgé de 23 ans. Au Défi Plus vendredi, Cindy, la mère de l’enfant, ne pouvait cacher son désarroi. « Dokter pe dir pena ameliorasion dan leta mo tifi », dit-elle.

Quelles sont les raisons qui ont pu pousser un oncle à agresser sa nièce de quatre ans à coups de sabre ? À cette question, Cindy, mère de 26 ans, raconte que depuis trois semaines, elle est venue habiter chez sa mère à Beaux-Songes où vit également son demi-frère Brunel. « Akoz mo lakaz inn gagnn problem ek pe fer bann travo reparasion monn vinn la ek mo zanfan », poursuit Cindy.

Toutefois, elle souligne que depuis qu’elle est venue vivre au domicile de sa mère, elle n’a jamais eu le moindre soupçon sur les agissements de son demi-frère. « Ou kone li abitie fim simik, lerla li zoure for for, apre li kraz partou. » D’ailleurs, la famille explique qu’elle a vu de toutes les couleurs lorsque Brunel est sous l’influence de la drogue synthétique. Toutefois, Cindy fait ressortir que le présumé suspect aime bien son enfant. « Li ti kontan zanfan-la. Se enn lespri kriminel ki finn rant dan so latet », estime la mère de l’enfant.

C’est dans l’après-midi du jeudi 10 octobre que les faits se sont déroulés. La police de Bambous a été informée de l’agression de la fillette à travers un appel téléphonique. Encore sous le traumatisme, Cindy n’a pu vraiment fournir des explications aux policiers. « Monn sorti direk depi travay, monn al lakaz pou kone ki finn arive. »

 Suite à des renseignements recueillis par la police de Bambous, Louis Brunel Jertrude a été épinglé. Lors de son interrogatoire, le demi-frère de la mère de la fillette a déjà avoué son forfait aux hommes du Sub-Inspector (SI) Beedassy de la police de Bambous. Il a aussi fait état des remords de son acte. « Sori misie enn lerer sa, mo finn tap li avek enn lars. »

La police s’est rendue sur les lieux pour récupérer les pièces à conviction. L’arme utilisée a été placée sous scellés.

Dans la journée du vendredi 11 octobre, Louis Brunel Jertrude a été présenté devant la justice pour sa mise en inculpation provisoire. Il a été reconduit en cellule policière. Un exercice de reconstitution des faits devrait avoir lieu en début de la semaine prochaine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !