Live News

Bateau intercepté au Nord de Maurice : les auditions des marins iraniens démarreront fin janvier

Les enquêteurs demeurent dans le flou. Ils devront patienter pour faire la lumière sur la présence du navire intercepté à 590 milles nautiques au nord de Maurice avec, à son bord, neuf ressortissants iraniens. 

Interpellés dans la journée du vendredi 14 janvier, ces derniers ont été placés en quarantaine. Cela après que quatre cas positifs à la Covid-19 ont été détectés parmi l’équipage, vendredi soir. Ainsi, ce n’est qu’à la fin de janvier, soit après deux semaines de quarantaine, que la police pourra auditionner les neuf marins de manière formelle.

C’est le Central Criminal Investigation Department (CCID) qui prendra le relais pour les interrogatoires. Samedi, la Central Investigation Division (CID) du Port avait enclenché les procédures pour remettre le dossier entre les mains de l’assistant surintendant de police Kokil, du CCID.

À ce stade, l’un des Iraniens a pu, avec une certaine difficulté, expliquer que les autres occupants du bateau et lui étaient à la recherche d’un navire disparu. Toutefois, la présence à bord d’un adolescent suscite des interrogations.

Il se pourrait que les marins iraniens se livraient à un trafic de produits illicites ou à de la contrebande, indiquent des sources proches du dossier. Bien que les enquêteurs de la CID du Port, menés par le chef inspecteur Taujoo, ont trouvé à bord de l’embarcation une importante quantité d’équipement de pêche, il n’y avait aucune trace de poissons ou d’autres fruits.

Par ailleurs, des policiers de la National Coast Guard qui sont montés à bord du navire, ainsi que le médecin qui a testé les marins ont été placés en isolement.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !