Législatives 2019

Bataille pour l’utilisation du nom et des sigles du MP : la Cour suprême refuse la demande d’injonction d’Alan Ganoo

La cour suprême a refusé à ce stade la demande d’injonction d’Alan Ganoo et visant le tandem Jean-Claude Barbier et Atma Bumma pour la non-utilisation du nom et des sigles du Mouvement Patriotique. L’affaire en référé a été rapportée en chambre devant la juge Rita Teelock, siégeant en Cour suprême, ce mercredi après-midi, 9 octobre.

Il a été décidé que le camp de Jean-Claude Barbier et Atma Bumma devra soumettre un affidavit pour expliquer pourquoi le nom ainsi que les sigles du MP ne doivent pas être utilisés par Alan Ganoo et les autres membres politiques qui l’ont rejoint. L’affaire sera entendue le jeudi 10 octobre à 14 heures.

Dans une déclaration à la presse, après sa sortie de la Cour, l’avocat Yasin Hamuth, représentant légal du camp Ganoo a réagi. «Sa nom la et so l’embleme li appartenir à mwa sous la lwa… Parseki mo ti anregistre li», a affirmé Yasin Hamuth.

Pour rappel, ce dernier avait réservé à l’époque le nom du parti sur son nom personnel alors qu'il était vice-président du MP. Mais selon Atma Bumma, Yasin Hamuth a été absent du parti «pendant plus de deux ans». Atma Bumma avait aussi indiqué ce week-end «avoir lui-même travaillé avec un autre camarade de parti sur le nom du Mouvement Patriotique».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation