Live News

Bashir Jahangeer : «Pas d’accord avec le Best Loser Seats»

Bashir Jahangeer

Même s’il accueille les propositions de la réforme électorale, Bashir Jahangeer refuse l’idée que ce soient les leaders politiques qui choisissent les élus au niveau des Best Loser Seats. Il se dit prêt à assumer un poste ministériel si on le lui offrait.

Alors, bientôt ministre ?
Je ne suis pas au courant. Serait-ce le cas ?

Toutefois, il y a un fort lobby de la part du Mouvement Liberater d’Ivan Collendavelloo pour vous mettre des bâtons dans les roues…
Les postes ministériels vacants doivent revenir au MSM, pas au ML de Collendavelloo. Point barre.

Quelle dent le leader du ML a-t-il contre vous ?
Pour ma part, il n’y a rien de personnel entre Ivan Collendavelloo et moi. Je soulève des questions ayant trait à ma formation d’ingénieur, je connais mon domaine. Je le rencontre quelques fois et je discute des questions techniques avec lui. Il écoute mon opinion de professionnel, même s’il peut ne pas être d’accord avec moi.

Vous pensez pouvoir assumer le poste de ministre ?
Les meilleurs ministres dans le monde sont des technocrates. J’ai été CEO d’une multinationale qu’est ABB puis chez Alstom. Je suis ingénieur de formation et j’ai des aptitudes à diriger. So, I can stand as a Minister.

J’ai des aptitudes à diriger. So, I can stand as a Minister»

La rentrée parlementaire est pour mardi, quels sont les dossiers marquants que vous traiteriez ?
D’abord, il faut reconnaître que la congestion routière pose un sérieux problème dans le pays, que ce soit dans le Nord ou ailleurs. Il faut trouver une solution. La Road Development Auhority doit proposer quelque chose. Puis, le traitement d’eau à Pailles où il y a eu une fêlure dans le réservoir et d’autres dossiers comme tout ce qui touche à l’énergie. J’ai constaté que l’opposition a envoyé cinq feuilles de questions au Premier ministre... Pour dire combien la rentrée va être plutôt chaude et c’est tant mieux.

L’un des conseillers du Premier ministre, Ken Arian, a eu un contrat concernant le projet de Metro Express. Est-ce normal ?
Selon ce que j’ai appris et sur ce que Ken Arian a déclaré, il avait obtenu le contrat bien avant qu’il ne soit nommé conseiller au PMO. Donc, il n’y a rien de mal à cela.

Les débats vont bon train autour de la proposition de réforme électorale. Quelle est votre position par rapport à l’élimination du Best Loser System qui serait remplacé par le Best Loser Seats dont les élus seront choisis par les leaders politiques ?
D’abord, le Best Loser System a bien servi les communautés minoritaires depuis l’indépendance. Le remplacer par une nouvelle formule est problématique. Le système de Best Loser Seats n’est pas bon. Je ne suis pas d’accord que des leaders politiques choisissent des élus, cela revient au peuple. Donc, je ne suis pas d’accord avec le Best Loser Seats.

Dans l’ensemble, êtes-vous d’accord avec la réforme électorale proposée par le gouvernement ?
J’ai l’impression que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a proposé une réforme pour discussions et il reste ouvert. Il va prendre toutes les propositions de ceux qui le feront.

Et la fin des ‘bases’ lors des campagnes électorales ?
C’est une bonne idée d’en finir avec les bases. Ailleurs, ces bases n’existent pas, il y a des forums, des centres, pas de bases qui occasionnent des querelles, qui effrayent l’électorat. Et elles coûtent énormément aux candidats. En moyenne Rs 2 000 par jour. Cela dépend des circonscriptions et du nombre d’agents qui y sont attachés.

Et le financement des partis politiques ?
Il est important de régulariser le financement des partis politiques. Cela apportera plus de transparence et d’équité.

Finalement, les rumeurs de guéguerre entre le MSM et le ML ?
Ce ne sont que des rumeurs. Même s’il peut y avoir des différends, comme dans tout couple, le gouvernement reste solidaire.