Actualités

Baisse des arrivées touristiques - Anil Gayan : « Air Mauritius a rompu la ligne de communication avec moi »

Anil Gayan était sur le plateau de Radio Plus le vendredi 19 avril dans l’émission « Au cœur de l’info » animée par Nawaz Noorbux et Jugdish Joypaul. Le ministre du Tourisme a été interrogé sur la baisse des arrivées touristiques de pays tels que la Chine et l’Inde. 

Selon Anil Gayan, la direction d’Air Mauritius (MK) devrait ouvrir une ligne de communication avec lui en sa qualité de ministre des Tourisme. C’est à ce prix que des solutions durables pourront être trouvées. C’est ce qu’a fait comprendre le ministre dans l’émission Au cœur de l’info du vendredi 19 avril, alors qu’il était interrogé sur la baisse des arrivées touristiques de pays tels que la Chine et l’Inde. Il a l’attribuée à la décision de la compagnie nationale d’aviation de réduire le nombre de ses vols vers ces destinations. Le ministre estime que cela a eu pour conséquence d’éloigner des touristes venant de ces deux pays. 

Anil Gayan a observé que pour atteindre le break-even, le taux de remplissage à bord des appareils de MK devrait atteindre 60 %. Or, selon le ministre, la formule de subvention suivante devrait être adoptée : si, par exemple, Air Mauritius venait à vendre seulement 50 % de ses billets, le gouvernement pourrait combler la différence en versant une contribution de 10 %. 

Mais là où le bât blesse également, dit-il, c’est au niveau de l’absence de dialogue entre la compagnie d’aviation et le ministère du Tourisme.  « On ne prend pas la peine de venir écouter mon avis en tant que ministre de tutelle », a martelé Anil Gayan. Il lui est arrivé de de rendre à l’étranger pour parler des services d’Air Mauritius auprès des responsables d’une destination afin de la présenter comme une institution fiable et que la compagnie d’aviation change ensuite sa politique. Une situation embarrassante, selon le ministre. 

À la réception de l’Airbus A330neo à l’aéroport de Plaisance, Anil Gayan s’est dit fier que l’avion porte le nom de l’Aapravasi Ghat. Il a axé son discours sur l’importance de MK dans le développement de l’industrie touristique de Maurice. Cependant, les chiffres de la compagnie font grise mine, comme en témoignent les statistiques du premier trimestre. « Je suis sûr que l’avion sera un atout pour le secteur du tourisme », a avancé le ministre du Tourisme qui a souligné que plus de 25 compagnies d’aviation desservent Maurice et que la compétition est rude. 

Anil Gayan a également parlé d’écosystème. Il a aussi mis l’accent sur le lien entre les opérateurs touristiques et Air Mauritius. Il a expliqué que chaque composante du secteur doit être solidaire et éviter de travailler seule. « Il faut des consultations poussées avec le secteur du tourisme… Nous nous devons nous assurer que MK réussisse. » Anil Gayan a fait comprendre à la direction d’Air Mauritius qu’il attend avec impatience le rapport des consultants sur le plan stratégique de la compagnie. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !